AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le chocolat en tête à tête c'est somptueux, c'est le bonheur, un rite, une cérémonie. | pv. Ludwig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Le chocolat en tête à tête c'est somptueux, c'est le bonheur, un rite, une cérémonie. | pv. Ludwig   Mar 17 Mai - 15:32






Beyond the night

Folle journée – je crois que c’est la seule manière de qualifier cette journée. Il y a quelques jours, j’avais reçu une invitation pour le mariage de… D’Avalon Blackfield et de Mathis Mathew. A priori, les noms ne me disaient rien. Peut-être était-ce des clients ? Je n’avais pas été fouillé ma base de données, parce que je n’avais de toute façon pas de trombinoscope. Des gens que j’avais connus, à mon arrivée à Ottawa ? Je ne me souvenais plus… Mais je n’allais pas rater cette occasion, surtout si je pouvais y traîner mon pâtissier préféré. Un Qilin, adorable, si vous voulez mon avis, dont je m’étais épris bien malgré moi. Malgré moi, oui, parce qu’il y avait des centaines de gens en villes, et plus encore, avec plus de la moitié qui aurait pu (en plus) me donner des petits Phoenix… Mais non, il avait fallu que je tombe sous le charme d’un Faë et, en plus, d’un homme. Oh, mais ce n’était pas un problème, loin de là. Il avait fallu que ça tombe sur un Qilin – et un Qilin qui, malgré toutes mes attentions et tous mes efforts, avaient mis un petit moment avant de commencer à me faire confiance. C’est, du moins, ce que j’avais pu ressentir…  Mais, eh, j’avais réussi à l’emmener au mariage, avec moi. Si j’ai été féliciter les mariés, cela ne m’a pas permis pour autant de me souvenir de qui ils étaient, à croire qu’en fait, je ne les connaissais pas le moins du monde… Enfin ! Je ne m’étais pas plus posé la question, et avait simplement profité de la magnifique réception.

Avant de repartir, j’avais proposé à Ludwig de venir terminer la soirée chez moi, ravi de l’avoir eu plus ou moins avec moi la journée, et parce que (je devais bien l’avouer) j’avais envie de profiter de sa présence autant que possible. Cette journée ne pouvait, de toute manière, que bien se terminer. Rien ne pouvait entacher ces moments heureux, entrecoupés de rires et de coupes de champagnes, agrémenté – parfois – de quelques compliments caressant à son égard (mais jamais hypocrite). Il ne manquerait plus que ça, qu’il pense que je moque de lui ! Nous nous étions rapprochés, assez pour qu’il accepte de m’accompagner au mariage, et qu’il accepte de m’accompagner chez moi, je n’avais aucune envie de tout gâcher. De plus, la nuit était en train de tomber, et il était hors de question que le Qilin ne court le risque de finir en salade (comment ça, je m’inquiétais peut-être trop pour rien ?). On ne savait jamais, après tout.

Je ne pris pas la peine d’allumer la lumière du couloir, par habitude de ne pas le faire, alors qu’on traversait la bibliothèque. L’avantage d’être un Phoenix, c’est que la faible lumière qui semblait émaner de mon corps me permettait de visualiser le trou de la serrure sans avoir à m’embêter à appuyer sur un interrupteur – et comme je connaissais les lieux par cœur… Enfin bref, nous n’avons pas mis trop de temps avant de rentrer chez moi et, là, j’allumais la lumière, même s’il ne faisait pas encore tout à fait nuit. A ce stade-là, les étoiles et la lune allaient rapidement pointer le bout de leur nez. Je me poussais pour le laisser galamment entrer dans mon « nid », un sourire aux lèvres. Le voir ici me plaisait peut-être un peu trop mais, eh, il se trouvait que j’avais un goût prononcé pour les bonnes choses.

« Bienvenue chez moi ! » lançais-je en souriant.

Pour la première fois depuis longtemps, je trouvais soudainement que les quelques plantes vertes que je possédais, et toutes les fleurs à chaque fenêtre, étaient vraiment une bonne idée. J’enlevais mon blouson, et récupérait le sien, afin de les accrocher à côté de la porte. Je revins vers lui, prêt à me plier à sa volonté (littéralement, je voulais tout sauf le faire fuir). Il me faudrait certainement beaucoup de café, car je me souvenais que les Qilin ne dormaient pas plusieurs jours durant… Enfin bon, je n’allais pas me plaindre, et je ne le mettrai à la porte pour rien au monde. Je proposais, les yeux pétillants :

« Fais comme chez toi ! Tu veux boire, manger quelque chose ? Du chocolat, peut-être ? » J’étais à peu près certain de le faire craquer en lui proposant du chocolat. Tiens, peut-être était-ce le bon moment pour sortir ma petite fontaine de chocolat, non ? Oooh ! Le chocolat sera mon ami pour l’éternité, je pense, alors que je repensais qu’à part grignoter, nous n’avions pas réellement eu le temps de manger. « Si tu as encore une petite faim, je peux même nous faire une fondue au chocolat. Ça te dirait ? »

Je passais derrière le comptoir de la cuisine en lui adressant un large sourire. S’il ne voulait pas, eh, tant pis, je n’étais pas démuni… Mais connaissant un peu le bestiaux, je pensais ne pas trop me tromper en lui proposant cela.

HRP.  
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
 
Le chocolat en tête à tête c'est somptueux, c'est le bonheur, un rite, une cérémonie. | pv. Ludwig
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gâteau au chocolat sans oeufs
» dentelle au chocolat
» pâte au chocolat à modeler
» Glace menthe chocolat sans sorbetière !!
» Gâteaux au chocolat et au cola

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Dossiers du S.H.I.E.L.D. :: Vrac-
Sauter vers: