AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike J. Hammond

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: 01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson   Ven 16 Sep - 0:11


RP EN COURS

SUJET PRIVÉ : ft. Caelan
# TYPE : Rp présent
# DATE : 24 Janvier.
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : Fin d'après-midi, plus ou moins 17h. Il a neigé (ou il neige encore un peu)

# PRÉSENCE DU MJ : Nop
SHADOW







“Hey Sweetheart !”

...


Mon dieu. J’avais attendu ce moment avec impatience ; mes vacances scolaires. Entendez par là que je les attendais plus qu’à mon habitude, car je ne crachais jamais (jamais !) sur un peu plus de repos. Pas comme si je n’en avais pas déjà assez, à raison de huit heures de cours par semaine… Et, parlons sérieusement, je n’avais pas tant de copies que ça à corriger, en Art. Si, parfois, je me retrouvais débordé, c’est grâce à ma légendaire procrastination… Bah, eh, c’est tellement mieux d’aller voir mes amis, ma famille : ma meute, plutôt que de rester enfermé chez moi, courbé en deux au-dessus du travail de mes élèves. Il y avait tellement mieux à faire…

Enfin bref, pour reprendre, j’étais enfin en vacances et, actuellement, j’étais à l’aéroport. Pour Chicago – raison de toute ma présente impatience et lieu de résidence de mon adorable petit-ami. Il avait beau faire ce qu’il faisait, et penser que cela pouvait faire fuir plus d’un prétendant… Eh bien, tant mieux, si ça peut éloigner de potentiels rivaux ! Moi, ça ne me dérangeai pas plus que ça, je le prends comme il est. Ce n’est pas comme si je pouvais grand-chose contre son boulot, de toute façon, à part m’occuper de lui et lui montrer qu’il est important. Bon. D’accord. Ce qu’il fait ne me ravit pas non plus, mais… Il sait ce qu’il fait. Ça ne m’empêche pas de m’inquiéter pour mon petit-ami, mais je lui fais confiance… La voix-off qui résonne dans l’aéroport me tire de mes pensées (je digressais encore) et me ramène sur terre. C’est l’heure d’y aller – j’envoie un dernier message à Caelan pout le prévenir que je montais dans l’avion.



# Recu le : 24/01/2016
A : 16:22
# TO : Sweetheart
# MESSAGE : Je vais monter. Plus que 2h/2h30 à patienter et je serais enfin là ! J'ai hâte de te revoir, mon coeur. Je coupe le téléphone. Je t'aime, à tout à l'heure :amour:

SHADOW


Je me levais pour traverser la passerelle et trouver ma place, enfonçant mes écouteurs dans mes oreilles en vérifiant une dernière fois le contenu de mon sac – tout en sachant pertinemment qu’il était trop tard si j’avais oublié quelque chose. Le paquet cadeau (mal fait, je le conçois) enfoncé au fond et renfermant un tee-shirt « New York » (oui, j’adorais le gâter), mon portefeuille, des biscuits, une boîte de capotes (quoi ? On ne sait jamais, après tout, peut-être qu’il arrêta enfin d’appréhender, et ce serait dommage de ne pas avoir de quoi se protéger), mon billet pour le retour, mon i-pod, une petite écharpe, mon téléphone… Je crois que j’étais bon, et je me perdais dans le monde de la musique, alternant entre des classiques inspirants et de la variété. Si j’ai le temps, il faudra que j’essaie de le dessiner, tient. Le voyage passa plus vite que je ne l’avais prévu… Pour la simple et bonne raison que je me suis endormie. C’est lorsque le train d’atterrissage de l’avion a touché l’asphalte avec une certaine brusquerie que je me suis réveillé en sursaut, sentant mon cœur s’emballer… Pour deux raisons : le pic d’adrénaline dû à ce réveil impromptu, et le fait que, d’ici quelques minutes, j’allais revoir Caelan. Ô doux moment tant attendu ! Je marchais avec rapidité et précipitation, avant de revenir sur mes pas pour récupérer ma valise, et repartait en courant à moitié.

Mon impatience et mon excitation reprirent le dessus lorsque je le vis, et je manquais de peu de me casser la figure en abandonnant ma valise pour le prendre dans mes bras et le serrer contre moi, un sourire béat sur le visage. Que c’était bon de le revoir ! Enfin, j’emprisonnais doucement son visage entre mes mains pour l’embrasser, avant de le relâcher enfin.

« Hey Sweetie », dis-je enfin avec un sourire.

Encore une fois, j’étais à deux doigts d’oublier ma valise, déjà lâchement abandonné au profit de Caelan. Avec un léger sourire, je me dépêchais de la ramasser (heureusement, elle n’était pas très loin) et de revenir lui prendre la main en souriant.

« Je suis heureux d’être enfin arrivé ! Tu m’as manqué. »

Je serrais doucement ses doigts entre les miens, prêt à le suivre au bout du monde. Ou jusque chez lui. Ou n’importe où d’autre, d’ailleurs, tant que je pouvais être près de lui.


HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson   Ven 16 Sep - 0:16

Caelan «Aidrian» Neilson a écrit:



« It's nice to see you again »


Tu me manques tellement que je crois que je vais pas te laisser repartir

   En retard, en retard, en retaaard ! J'étais définitivement et horriblement en retard. J'avais trop dormi, beaucoup trop, pour commencer. Alors oui, j'avais eu une nuit agitée, et très peu de sommeil. A vrai dire, quand j'étais rentré chez moi il était déjà huit heures du matin passées... Oui, parfois ça arrive. Avec le boulot que je fais, on a pas des horaires fixes, et il se peut qu'on finisse de temps en temps nos nuits sur les rotules... Sans mauvais esprit, hein. Ce n'est pas mon genre de plaisanter sur le sujet. Bref, j'avais eu besoin de repos. Un repos bien mérité que j'avais donc pris, après avoir envoyé un message à Mike pour le rassurer. Oui, j'étais bien rentré, j'allais bien, je prenais juste une douche et au lit. Je m'étais rapidement endormi, bercé par la perspective de le revoir dans les quelques heures qui suivaient. Franchement, je ne comprenais toujours pas comme c'était possible, tout ça. Moi, avoir un petit-ami. Et aussi... Séduisant, en plus. Pas que dans le sens physique du terme, bien qu'il soit très beau et que je sente toujours mon coeur manquer un battement à chaque fois que je pose les yeux sur lui. C'est aussi une personne intelligente, douce et positivement adorable... Du moins, avec moi. Même dans mes rêves les plus fous je n'avais jamais osé m'imaginer avoir un jour à mes côtés un homme pareil. Et bon sang, il m'aimait. c'est avec cette certitude rassurante que j'avais sombré dans le sommeil...

Avant de me réveiller en sursaut, vers un peu plus de quinze heures. Et merde ! L'avion de Mike allait atterrir dans moins de deux heures, et je n'étais absolument pas prêt ! En quatrième vitesse, je bondis hors de mon lit direction la douche -oui je suis un peu maniaque quant à mon hygiène corporelle- sautai dans les premiers vêtements propres qui s'accordaient à peu près ensemble, et filai promener Marty rapidement dans le quartier. Ensuite, j'allai vite fait acheter quelques trucs pour qu'on puisse manger un truc comestible ce soir, étant donné que nous étions aussi mauvais cuisinier l'un que l'autre, et j'eus à peine le temps de sauter dans un taxi, direction l'aéroport. Durant tout le trajet, je tapotai nerveusement sur mes genoux en jetant des coups d'oeil fébriles à l'extérieur, par la vitre, espérant que la circulation resterait fluide et que je pourrais y arriver à temps. Arriver en retard pour accueillir mon petit-ami ? Certainement pas, il en était hors de question !

Au final, j'arrivai à l'aéroport quelques minutes avant que son avion atterrisse. Pfiouh, sauvé ! De justesse, mais sauvé. Ca me laissa le temps de me rendre à notre point de rendez-vous habituel, et de me poser là pour l'attendre, bien sagement. J'étais tellement impatient que je sentais mon estomac se tordre sous l'effet du stress, et j'avais la désagréable sensation que mes jambes allaient céder sous mon propre poids. J'avais tellement hâte de le revoir...
Alors quand je l'aperçus enfin, un grand sourire étira mes lèvres, tandis que je le réceptionnai dans mes bras pour le serrer précieusement contre moi alors qu'il en faisait de même, enfouissant mon nez dans le creux de son cou pour inspirer profondément son odeur. Mon Dieu, ce qu'il avait pu me manquer. Je répondis tendrement à son baiser, sans me soucier des hypothétiques regards curieux qu'on aurait pu nous laisser. A moi, il est à moi, ce beau professeur d'arts. Pas toucher.

- Tu m'as manqué aussi, tu sais. répondis-je avec entrain en serrant sa main dans la mienne, tandis que nous nous dirigions vers l'extérieur et la station de taxis de l'aéroport. Le voyage s'est bien passé, tu n'as pas eu de soucis ? Fais attention de pas glisser, c'est plein de verglas en ce moment, j'ai failli me casser le tronche comme ça, hier !

Le trajet qui nous mena jusqu'à mon appartement me parut infiniment plus court qu'à l'aller, maintenant que j'avais Mike avec moi. D'ailleurs, je n'étais visiblement pas le seul à être content de le voir, à en juger par la réaction de Marty qui quitta son panier comme une flèche pour venir lui faire la fête. Je me demande bien ce qu'il pouvait raconter à Mike tiens, d'ailleurs...

- Je me suis dit qu'on pouvait passer une soirée tranquillement chez moi, et on sortira demain, si tu veux. Là je t'avoue que je suis un peu fatigué, et puis tu voudras sûrement te reposer aussi après le voyage, non ? Je refermai la porte à clef derrière nous, soigneusement, avant de passer derrière le comptoir qui séparait le coin salon du coin cuisine, fouinant dans mes placards et mon frigo. Tu veux quelque chose à boire ou à manger, honey ?

.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Mike J. Hammond

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: 01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson   Ven 16 Sep - 0:17






“Hey Sweetheart !”

...

J’osais à peine le croire. Il me fallut quelques secondes pour le réaliser pleinement, quelques secondes et le tenir dans ses bras, le sentir sous mes mains, le caresser de mes lèvres. Et Caelan était là, m’apparaissant tel le Sauveur – mon sauveur – bien réel dans mon étreinte, entre mes bras. Pas un mirage, pas un rêve qui s’évanouirait au petit matin, pas un dessin sur le papier. Plus tangible, plus vrai. Splendide, magnifique, merveilleux. Dire que je l’aime me semble un peu faible, comme expression mais… Je l’aime. A la folie. Nos mains jointes, et l’autre traînant ma valise, je me laissais entraîner vers la station de Taxis par Caelan. Pas que je ne connaisse pas l’aéroport, loin de là, mais je décidai de le laisser faire sans rien dire, un sourire béat barrant simplement mon visage. A peine m’avait-il dit de faire attention que mes doigts pressaient soudainement sa main avec plus de force, alors que je manquais de me casser la figure, moi aussi. Avoir sa main dans la mienne m’avait très certainement aidé à ne pas perdre l’équilibre, ou à me retrouver à faire le grand écart (aïe), et quand je fus de nouveau stable, je lui lançais un regard rieur doublé d’un large sourire amusé.

« Eeh, voilà, suffit que tu en parles ! » Je gloussais, mais le couvait d’un regard tendre. « Pourtant, il ne fait pas beaucoup plus chaud, à New York. Mais oui, le voyage s’est très bien passé… Juste un peu long. »

Le quitter, juste le temps de mettre ma valise dans le coffre, me semblait presque insupportable. Je voulais rester auprès de lui pour tout le temps que j’avais à ses côtés, pas gaspiller quelques secondes à donner ma valise au conducteur… Heureusement, j’étais rapidement assis à ses côtés, et je ne vis même pas le temps passer. La route était avalée sous les roues de la voiture, et nous nous retrouvions chez lui. Je me découvrais une patience toute neuve alors que je le couvais du regard plutôt que de le dévorer – littéralement. Mais faire peur (à nouveau, pourrais-je dire) à mon cher petit-ami était bien la dernière chose que je voulais. Et encore plus que de voir ce corps nu, c’était le serrer dans mes bras et le sentir s’y blottir que je voulais. Mon attention fut reportée sur Marty qui venait m’accueillir comme il se doit, avec ses petits aboiements et exclamations qui me faisait rire – il semblait tout fou, à couiner à la fois sa joie de me revoir, et ce qu’avait pu faire Caelan de notable (pour le chien) pendant que je n’étais pas là ; quelques visites, quelques expériences culinaires plus ou moins ratées, sa tristesse de se sentir presqu’abandonné quand son maître s’absentait pour la soirée, ses instants de paniques lorsqu’il pensait avoir égaré le petit crocodile en peluche que je lui avais offert la première fois que nous étions sortis ensemble. Je relevais mes yeux, rieurs, vers mon petit-ami, un sourire en coin apparaissant sur mon visage. Je me gardais bien de lui révéler tout ce que pouvait m’avouer Marty, ou tout ce que je lui répondais quand j’en avais l’occasion. Enfin, je savais que nos « secrets de canins » ne resteraient pas longtemps secrets, j’aimais trop partager avec mon Sweetheart, et trop peu lui cacher des choses.

Après avoir dûment caressé le petit animal, je me redressais un peu pour aller chercher ma valise que je laissais devant la porte de la chambre. J’irai ranger plus tard. J’étais capable de ne le faire que quand nous irions au lit, pour pouvoir toujours avoir l’occasion de poser mon regard sur lui. Je suis foutu, n’est-ce pas ? J’attrapais plutôt mon sac, en fouillant le contenue à la recherche de mon petit cadeau pour lui, tandis qu’il partait côté cuisine. Abandonnant à son tour le sac dans un coin, je venais m’asseoir sur l’un des sièges jouxtant le comptoir, le caressant du regard avant de lui répondre ;

« Une soirée tranquille avec toi, Sweetheart, ça me va parfaitement. Si tu es fatigué, en plus, il vaut mieux te reposer, pour que tu sois en forme les jours qui suivent. » Je souriais tendrement. Je suis sûr qu’Ivy se moquerait de moi, à cet instant, surtout avec ce paquet cadeau mal fait que je tenais entre mes doigts, que je trouvais de plus en plus laid. Comment mes doigts pouvaient-ils être si adroits en matière de dessins, et si gauches à emballer quelque chose ? « Je veux bien un peu d’eau, s’il te plaît. Et si tu as quelque chose à grignoter, n’importe quoi… » Mon regard s’adoucit encore un peu, et je lui tendais finalement mon petit paquet contenant le fameux Tee-shirt « New York ». A défaut de lui plaire, j’espère au moins qu’il lui irait. « Tiens, c’est pour toi, Sweety. »


HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson   

Revenir en haut Aller en bas
 
01 - It's nice to see you again | ft. Caelan Neilson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Communauté urbaine Nice Côte d'Azur - Nettoyage oeuvres d'art situéesautour de la ligne 1 du tramway
» Nice Jazz Festival / 19-16 juillet 2006
» Vu au PARIS NICE HISTORIQUE 2010.
» Sandra à Nice
» Recherche transport planeur Nice->haute-savoie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Forum RPG :: Supernatural :: Mike J. Hammond-
Sauter vers: