AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel   Ven 16 Sep - 0:57

Valtiel « Lyle Walker » a écrit:

RP EN COURS

SUJET PRIVÉ : FT. Jim H. Lumberjack
# TYPE : Présent
# DATE : 9 janvier 2016
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : Début de nuit - Temps clair

# PRÉSENCE DU MJ : Non

# AUTRE :  :28:
SHADOW





« Let's hunt this werewolf ! »

I can deal with a werewolf when I'm alone, but... With another Hunter, that's not the same thing

   Être un Ange se faisant passer pour un chasseur de monstres, je dois bien l'avouer, ça m'avait causé quelques soucis les premiers temps. Je n'avais pas la moindre idée du fonctionnement des interactions sociales entre les Humains. Comment est-ce que tout ça marchait, exactement ? Quelle différence y avait-il entre un comportement amical et un comportement amoureux ? Pourquoi certains se haïssaient-ils ? Toutes ces nuances, ces différences, je ne parvenais pas à les comprendre, à en saisir toutes les subtilités. Alors j'avais d'abord observé les gens faire, parler et interagir. J'avais fini par apprendre. C'est de cette façon que je pus me mêler aux Humains, et les protéger. Les protéger comment ? Eh bien, en chassant les monstres qui les menaçaient.

Voilà comment je me retrouvais actuellement devant un vieil hôpital désaffecté, perdu dans la rase campagne d'un coin isolé de l'Oklahoma. Le matin même, j'avais repéré dans un journal régional un article me mettant la puce à l'oreille. Des corps avaient été retrouvés la poitrine ouverte, le coeur arraché et absent. C'était la signature d'un loup-garou. Ou d'un skinwalker. Enfin bref, une bête qui se nourrit de coeurs humains. D'ordinaire, j'aurais agi seul. Comme à chaque chasse, ou presque. Mais là... Je n'étais pas seul. Car depuis quelques jours, je voyageais avec un autre chasseur que je connaissais depuis environ quatre ans maintenant. Jim était quelqu'un de gentil, peut-être un peu trop pour ce métier, diraient certains. D'accord, il était parfois un peu étrange, et pas seulement de mon point de vue, mais j'avais toujours apprécié sa présence et son aide. Même si, au fond, je n'en avais pas besoin. Est-ce qu'il savait que je suis un Ange ? Non, bien sûr que non. Je ne pouvais pas savoir comment il réagirait, et au vu des derniers événements concernant mes frères et mes soeurs... Il valait mieux que je fasse encore plus profil bas que d'ordinaire.

Enfin... Pour l'instant, j'avais autre chose en tête. La nuit était jeune et claire. Refermant le coffre de ma voiture d'un geste sec après y avoir récupéré les armes dont j'aurais besoin pour cette chasse, j'adressai un dernier regard à l'ensemble de la bâtisse. Un léger soupir m'échappa. Bon sang, mais dans quoi est-ce que je m'étais encore lancé, moi... ? Adressant un signe de la tête à Jim, je m'avançai vers l'entrée de l'hôpital... Avant de me figer. Sur le sol, les chaînes qui condamnaient l'accès au bâtiment gisaient là, brisées. Et pas par une pince coupante, ça je peux vous le garantir.

- Regarde, elles ont été rongées. Soyons prudents...

Aussi silencieusement que possible, je poussai les portes et entrai. Dans le hall, feuilles et dossiers avaient volés dans tout les sens, certaines chaises et bureaux avaient basculés, des éclats de verres étaient éparpillés au sol... En bref, un beau capharnaüm. Par pure précaution, je saisis mon revolver -chargé avec des balles en argent, évidemment- pour le garder au poing. Car après tout, on ne sait jamais ce qui peut arriver...

.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Jim H. Lumberjack

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 16/09/2016

MessageSujet: Re: 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel   Ven 16 Sep - 0:58






“Okay, so... Who's the prey ?...”

Ah ! Si l'Amour, parmi les plumes de son nid,
A pris ma liberté, que fera son audace,
Maintenant qu'en tes yeux, ô très douce maîtresse,
Il vole tout armé, si même il n'est vêtu ?
Quand ils étaient arrivés devant l’hôpital désaffecté, Jim s’était soudainement demandé ce qui, un jour, l’avait poussé à devenir chasseur. Eh, pourquoi ils n’auraient pas plutôt pu ouvrir une SPA pour créatures surnaturelles abandonnées et perdues ? La réponse évidente qui s’imposait à son esprit n’avait pas grand-chose à voir avec le traumatisme qu’il avait pu vivre d’abord en trouvant le cadavre de sa tante sans cœur, puis en manquant de se faire découper par ses parents possédés : non, s’il était là aujourd’hui, c’est parce que les grandes lignes de sa destinée devaient se jouer sur les planches d’une scène bien plus complexe que le simple monde aveugle dans lequel il avait longtemps vécu. Au aujourd’hui, ce n’était pas derrière la lumière des projecteurs qu’il évoluait, mais derrière celle d’une lune pleine, ou quelque chose de ce genre.

Et ce soir, tout particulièrement, il n’était pas le seul héros ; Dom Juan avait son Sganarelle. Et, évidemment, Jim ne se considérait pas comme Dom Juan, pas avec le chasseur qui l’accompagnait. En fait, s’il devait comparer Lyle à l’un de ces grands héros tragiques, il pencherait plutôt pour Narcisse.  Pour une foule de raisons, et pas que pour les mauvaises. D’abord, parce que s’il était Narcisse, Jim se sentait Echo ; il était beau (cruellement beau), mais semblait n’avoir aucun putain de désir ou sensation physique. Jim s’était déjà retrouvé à moitié dévêtu devant lui, Et… il n’avait même pas bronché…

Ariane se serait moquée de lui depuis longtemps, avec ses sempiternelles moqueries qui, pour elle, n’avait rien de blessant ou de rabaissant. Jim était heureux d’avoir rencontré Lyle après sa séparation avec sa cousine. Ça lui avait évité des situations gênantes et cocasses, il en était certain. Cela faisait un petit moment qu’il connaissait le chasseur, mais ils n’avaient pas souvent l’occasion de chasser ensemble. D’un autre côté, Jim n’avait pas souvent l’occasion de chasser avec qui que ce soit. On lui avait toujours préféré Ariane, et cela semblait ne pas avoir changé depuis qu’ils avaient pris deux routes différentes ; il était heureux que Lyle ne semble pas avoir à le supporter, mais semble – au contraire – apprécier sa présence. Même si, sur un tout autre plan, il avait l’impression de ne pas connaître de grandes avancées… Cet homme était un défi, mais Jim s’accrochait sans lâcher prise, avec la détermination d’un guerrier sparte envoyé à la mort.

Jim avait sa dague qui battait sa cuisse, mais masqué par un pan de son blouson qu’il gardait détaché, malgré la fraîcheur de la nuit. Il suivit Lyle sur son signe de tête, manquant de lui rentrer dedans lorsqu’il se figea soudainement, suivant son regard sur les chaînes qui gisaient au sol. Et celui qui avait fait ça n’était certainement pas humain… Jim hocha doucement la tête aux paroles de Lyle – il aurait été le fils d’Orphée ou de Calliope que cela n’aurait pas été étonnant, vu comme sa voix tintait juste aux oreilles du Canadien.

« En effet, celui qui a fait ça voulait entrer ici… Pourquoi ils choisissent jamais un beau jardin à la française, ça ferait moins film d’horreur ? »

Il retint un léger soupire avant de poser une main sur la garde de sa dague, le suivant. Evidemment, le lieu ne pouvait pas être propre et bien ordonné, non… Jim faisait attention à là où il mettait les pieds, histoire de ne pas glisser bêtement. Et inutilement. Il jeta un coup d’œil autour de lui, prudent, avant de désigner les escaliers d’un coup de menton accompagné d’un geste du bras, en chuchotant :

« Je pense que s’il était ici, il nous aurait senti, ou entendu… Peut-être plus haut ? »

Il releva les yeux vers son compagnon, pas très sûr de lui, et la dague prête à être dégainée.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel   Ven 16 Sep - 1:00

Valtiel « Lyle Walker » a écrit:



« Let's hunt this werewolf ! »


I can deal with a werewolf when I'm alone, but... With another Hunter, that's not the same thing

   Un loup-garou, ce n'est rien. Je dirais même trois fois rien. Pour un Ange, d'autant plus. Pour un chasseur expérimenté, ce n'était jamais qu'une petite difficulté. Il devait juste veiller à ne pas se faire mordre, histoire de ne pas finir transformé à son tour en lycanthrope à la prochaine pleine lune venue, mais l'essence de la chose rendait une chasse au loup-garou somme toute plutôt simple. Enfin... Quand le terrain n'était pas aussi mauvais. Ici, nous étions à notre désavantage. Notre proie -qui pouvait à tout instant se muer prédateur- se trouvait en revanche chez elle, en territoire connu et maîtrisé. Comme les marques de griffes relativement anciennes sur les meubles et les murs, datant visiblement de plusieurs mois voire même années précédentes pouvaient en témoigner. Depuis combien de temps ce loup-garou sévissait-il exactement ? Bien qu'elle vous semble accessoire et négligeable, cette question ne l'était pas. Car si un monstre de ce genre rôdait dans la région depuis aussi longtemps, pourquoi aucun chasseur n'avait-il pris la peine de venir régler la situation auparavant ? Dans l'hypothèse où la créature se soit fait discrète jusque là, pourquoi avoir commis l'erreur de laisser des traces aussi évidentes qu'un cadavre sans coeur derrière elle ? Pourquoi maintenant, et pourquoi pas avant ?

Ces interrogations tournaient et tournaient dans mon esprit, jusqu'à ce que la voix de Jim me sorte de mes réflexions. Un léger sourire vint étirer mes lèvres, à sa remarque. C'est vrai que les monstre ne choisissent jamais des endroits agréables pour se terrer. A croire que c'est inscrit dans leurs gênes, de se trouver l'endroit le plus glauque et effrayant possible pour y installer sa tanière.
J'opinai doucement du chef. Les escaliers. Oui, il avait sûrement raison. Bien que ce bâtiment soit franchement gigantesque, et qu'un loup-garou pourrait sans doute se trouver au rez-de-chaussée sans pour autant nous avoir entendu entrer, la logique voulait tout de même qu'il devait se trouver dans les étages supérieurs. Comment je le savais ? Oh vous savez, quand on est un Ange, on a des sens largement plus développés que la moyenne. Je pourrais entendre les battements du coeur de Jim même si ce dernier se trouvait à plus de cent mètres de moi. Et là, actuellement, je pouvais entendre le cliquetis caractéristique des griffes sur le carrelage, au dessus de nous.

Silencieusement, je fis signe à Jim de me suivre tandis que je m'engageai sur les premières marches, serrant mon pistolet dans mes mains, prêt à presser la détente au moindre pépin. Le pas aussi léger que possible, je prenais garde aux endroits où je posais mes pieds. Le moindre son suspect aurait pu nous trahir, et je ne tenais pas à me retrouver avec un loup-garou en colère sur le dos. Tout du moins, pas d'une façon totalement impromptue. Je préférais affronter le monstre selon mon plan, et pas comme celui-ci le voulait. Quitte à nous trouver en territoire ennemi, autant mettre les chances au maximum de notre côté.
Arrivé au sixième étage, j'ouvris lentement la porte de la cage d'escaliers, jetant un coup d'oeil par l'embrasure de la porte. Rien. Enfin, rien que je ne puisse voir, pour le moment. En revanche, je pouvais percevoir assez nettement le son de la respiration de notre gibier. ... Quoique. Eh, deux minutes. Je fronçai les sourcils, me concentrant davantage pour mieux entendre. Oh non. Il n'y avait pas qu'un seul loup-garou. Il y en avait cinq, au bas mot. Un juron manqua de peu de passer la barrière de mes lèvres, que je contins en serrant les dents. Mais qu'est-ce qui m'avait pris d'être si négligeant, exactement ? Si j'avais été seul, ça n'aurait pas posé de problème. Il m'aurait suffit de faire usage de mes capacités d'Ange pour régler le problème, et retourner sur la route aussitôt. Mais là, Jim m'accompagnait. Je ne voulais pas qu'il sache ce que j'étais réellement, mais je voulais encore moins qu'il lui arrive malheur. Et ma négligence risquait de lui porter préjudice. Si jamais il était blessé par ma faute... Ou pire, tué. Je ne me le pardonnerais jamais.

Alors que j'entendais deux lycanthropes approcher dans notre direction, j'eus le réflexe -un peu idiot, je dois bien l'avouer- d'attraper la main de Jim pour l'entraîner avec moi jusqu'à... Un placard. Dans ledit placard, pour être tout à fait exact, dont j'avais soigneusement refermé les portes, retenant ma respiration pour tenter de passer inaperçu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'était pas franchement une cachette très confortable. Etroite, confinée, restreinte. Je sentais le corps du chasseur contre le mien, et étrangement, cette soudaine proximité et cette chaleur, je leur trouvais un côté tout à fait plaisant. Enfin, s'il n'y avait tout de même pas quelque chose d'un peu gênant...

- Jim, ta dague me dérange, fais attention. murmurai-je aussi bas que possible pour éviter de nous faire repérer, lui glissant un regard en coin.

.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel   Ven 16 Sep - 1:01






“Okay, so... Who's the prey ?...”

Ah ! Si l'Amour, parmi les plumes de son nid,
A pris ma liberté, que fera son audace,
Maintenant qu'en tes yeux, ô très douce maîtresse,
Il vole tout armé, si même il n'est vêtu ?
Il y avait toujours un certain stresse, lorsqu’il partait en chasse. Un pic d’adrénaline, toujours présent même après plusieurs années. Il fallait dire que ce n’était pas comme chasser un ours, un loup ou n’importe quoi d’autre dans le genre, non. On ne savait jamais sur quoi on allait tomber, il était facile de se laisser surprendre… Ou de se faire tuer. Quand on avait de la chance – parce que se faire torturer par un démon, servir de garde-manger à un vampire ou se faire mordre par un loup-garou et devenir comme lui… Non merci. Très peu pour Jim, qui restait vigilent. Mettre Lyle dans l’embarras était bien la dernière chose dont il avait envie, et finir dévorer dans ce trou non plus, ce n’était pas Cerbère qu’ils allaient affronter (et heureusement), mais leur proie avait ici l’avantage de connaître le terrain… Et toutes les cachettes qu’il pouvait comporter. Vu la taille de ce bâtiment, autant rentrer dans le labyrinthe du Minotaure sans le fil d’Ariane – et qu’il soit Thésée ou non, son fil d’Ariane était Lyle, sans qu’il ne le sache.

Lorsque son compagnon hocha légèrement la tête à ses paroles, il esquissa lui-même un léger sourire. Il n’était pas tout à fait inutile – pas encore. Du moins, c’est ce qu’il pouvait encore se dire, ne sachant pas que le bel homme qui l’accompagnait avait certaines capacités… Angéliques. Dans le cas contraire, peut-être que Jim n’aurait rien dit. Peut-être serait-il resté muet, en retrait, ne désirant pas être une gêne pour lui – ou peut-être l’observerait-il avec la bave au coin des lèvres. Mentale, la bave, merci bien, déjà qu’il avait du mal (qu’il ne parvenait pas) à l’intéresser à… Autre chose que chasser ensemble. Mais il pouvait comprendre, il avait des goûts et des réactions un peu étrange, avec ses références mythologique ou théâtrales et sa tendance à avoir des réactions parfois un peu… Dramatiques. Il ne voulait pas gâcher les quelques moments qu’il pouvait passer avec lui.

Jim suivit Lyle sur son signe de tête, alors qu’il s’engageait dans les escaliers. La main toujours posée sur sa dague, prêt à la sortir si quelque chose arrivait sur eux, il jetait de fréquent coup d’œil derrière lui. Il ne faudrait pas que quelque chose arrive dans leur dos, et comme il était derrière… Il ne voulait pas être la cause d’un triste accident, et ne voulait surtout pas décevoir l’autre chasseur. Plus il gravissait les marches, plus l’adrénaline pulsait dans ses veines. Il restait attentif, n’ayant pas de capacités extra-sensorielles pour l’aider à appréhender la position de l’ennemi, se fiant à « l’instinct » de Lyle ; aussi resta-t-il près de lui sans se poser de questions lorsqu’il ouvrit doucement la porte de la cage d’escalier, au sixième étage, attendant le verdict, prêt à charcuter le premier monstre venu. Mais il n’en eu pas besoin, ni même le temps. Lyle avait soudainement attrapé sa main, et… Il s’est retrouvé enfermé dans un placard, avec lui. Un placard exigu.

Evidemment, un placard plus spacieux, ça n’aurait pas été drôle. Pas que cela gêne Jim, tout au contraire… Mais c’était bien le problème, il aimait cette proximité qu’il avait imaginé tant de fois, sans pouvoir avoir ce droit. Aujourd’hui, c’était le cas – mais pas forcément de la façon dont il l’aurait voulu. S’il ne bougeait pas d’un poil, malgré son regard autant attiré par ses lèvres que par son cou (s’il se forçait à rester sage), il ne pouvait pas en dire autant de son corps qui réagissait… Plus que positivement. Il fallait dire ce qui est, la situation l’excitait. Il avait ralentie sa respiration, et fermé ses yeux en essayant de rester calme, ce qui était loin – très loin – d’être simple. Il ne devait pas oublier les loups-garous, à l’extérieur, il devait rester attentif, et calme, malgré les frissons qui parcouraient son corps et le contact avec celui de Lyle. Il était presque tentant d’essayer de voir s’il pouvait arriver à lui faire de l’effet, ne serait-ce qu’un tout petit peu… Quoi, ce placard était étroit, s’il ondulait un peu il pouvait s’excuser en disant qu’il essayait de trouver une position plus confortable ?... Non, surtout pas, qui ferait ça lorsque des lycanthropes risquent de vous tomber dessus n’importe quand ? Il était idiot, son cœur battait trop vite et le sang pulsait jusqu’à ses tempes alors qu’il tentait de garder le contrôle de sa respiration… Et de son corps. En vain.

« Ce n’est pas dague… », gémit-il doucement, sur le ton de l’excuse.

Avant de virer pivoine. Que venait-il de dire, exactement ? A quoi venait-il de répondre ? Ecarquillant légèrement les yeux, il remonta le regard jusqu’à son compagnon. Alors là, s’il n’avait pas compris, cet homme n’était pas humain… Gêné par ses désirs ayant pris le contrôle et le fait qu’il ai manqué le moyen de se rattraper – à savoir lui faire croire qu’en effet, c’était bien sa dague – il finit par détourner le regard, en pinçant les lèvres, préférant tendre l’oreille, en se disant que s’ils avaient été repérés… Ils étaient mal.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
01 - « Let's hunt this werewolf ! » | ft. Valtiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hunt Game Lite [GRATUIT]
» WEREWOLF FRAZETTA ( Dimensennial designs )
» 64487 Duck Hunt
» Gary HUNT Miniatures
» Felicia Day dans Red Werewolf Hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Forum RPG :: Supernatural :: Jim H. Lumberjack-
Sauter vers: