AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tommy M. Summerfield

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   Jeu 17 Nov - 0:06






“But I cannot say that

I love someone other than my wife.”

...


Parfois, Tommy se demandait ce qui ne tournait pas rond chez lui. Il avait tout pour être heureux, après tout ; il faisait le métier de ses rêves, il était marié à un belle femme, ils avaient un bel appartement et n’avaient pas de problèmes d’argent… Bon, il était cocu, trompé, mais même si Brittany ne le lui avait jamais avoué d’elle-même, il le savait. Et lui-même avait eu Stephen, un temps – un passage de sa vie qui avait redonné un peu de couleur à celle-ci, justement. Le choix aurait dû être vite fait ; plutôt que de s’obstiner dans un couple qui ne fonctionnait plus, il aurait dû prendre son courage à deux mains et avoir une discussion avec Brittany. Une personne normale aurait fait ça, non ? Prendre le temps de parler des problèmes que leur mariage traînait depuis dix ans – sur quinze, c’était tout de même beaucoup – de mettre tout cela à plat et, comme des personnes responsables, prendre la meilleure décision. Rompre. Cela aurait été tellement plus facile et moins douloureux, tellement plus simple d’ouvrir les yeux sur les vrais sentiments qui l’animaient, pour Stephen, et non pas ceux qu’il s’obstinait à montrer pour Brittany. Tommy avait vraiment une étrange perception du monde qui l’entourait, parfois ; il savait pertinemment qu’il en souffrait, mais il préférait faire l’autruche en espérant être le seul à en souffrir.

Il avait oublié ce que c’était que de se faire réconforter par quelqu’un qui se souciait réellement de lui. Tommy essaya de reprendre une respiration calme afin de se calmer. Tranquillement. Tout allait s’arranger. Après tout… Elle avait raison. Il n’avait qu’à faire un choix ; mais ce choix lui semblait être cornélien. Un peu comme Rodrigue dans le Cid qui doit choisir entre son honneur et son amour ; ce n’était pas vraiment l’honneur de Tommy qui était en jeu (Brittany l’avait déjà bafoué depuis longtemps), ni son amour puisqu’il n’osait s’avouer l’impensable, mais… Tout de même. Les affres qui le tourmentaient et qui embrouillaient ses sens et ses sentiments le rendait encore plus sensible qu’il ne l’était – surtout sur un sujet en particulier – et… Il voudrait prendre une décision sans avoir à la regretter. Vraiment. Sincèrement. Mais il n’était pas certain de n’avoir aucun regret, quel que soit son choix. Il était tellement simple de faire culpabiliser le mutant… Mais pour rassurer Brunnhilde, il hocha doucement la tête ;

« Je vais y réfléchir, je te le promets… Ce n’est pas facile mais… »

Il haussa une épaule. Il avait promis. Il tiendrait sa promesse. Il allait y réfléchir, quitte à passer des journées, morose, en position latérale de sécurité au fond de son lit, en se demandant ce qu’il devrait faire. S’il écoutait son cœur, s’il écoutait ses envies, ses désirs, ce qui pourrait le rendre heureux… Il irait avec Stephen, certainement. Sans hésitation. Mais sa raison… Sa raison imbécile de petit poisson délicat le poussait à rester avec Brittany. Il allait devoir démêler envie et entendement pour… Choisir entre eux. Même si le choix semblait déjà s’imposer naturellement à lui, rien n’était facile avec Tommy dans cette histoire. Il répondit doucement à son sourire, soutenant son regard sans rougir – cette fois – avant de voir celui de la grande et belle dame faire l’aller-retour entre lui et Aragorn… Est-ce qu’elle venait vraiment de lui proposer de ?...

« Je peux ? C’est vrai ? »

Ses yeux brillaient, littéralement. Il avait toujours rêvé de monter sur Aragorn ; c’était un peu le rêve de tous les gosses de voler sur un Pégase. Il esquissa un sourire un peu plus franc et sincère, et s’avança un peu vers le magnifique destrier ;

« D’accord, je ne dis rien… Mais si tu vois Stephen, ne lui parle pas de ce qu’il vient de se passer… S’il te plaît ? »




HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   Jeu 17 Nov - 0:07

Brunnhilde a écrit:

ft. Tommy M. Summerfield

ft. Brunnhilde

「 How dumb are you ? 」
Tout avait été dit maintenant. Elle ne pouvait plus lui donner aucun conseil. Elle avait fait ce qu’il y avait à faire maintenant. Finalement, elle relâchait sa pression autour de Tommy pour lui proposer d’un regard complice et un peu enfantin de faire un petit tour sur Aragorn. Elle aurait voulu lui proposer plus tôt, mais cela n’aurait pas été très prudent pendant la Purge, puis il y avait eu l’attaque ,et finalement, la « disparition » de Tommy de sa vie. L’occasion n’était donc pas venue plus tôt pour lui proposer. Et puis autant en profiter que Stephen n’était pas dans les parages. Brunnhilde n’était pas prudente pour elle-même, mais elle l’était pour les autres. Donc techniquement, le petit mutant n’avait pas grand-chose à craindre entre ses mains pour un petit vol sur son cheval céleste.

Elle avait simplement hoché la tête à la promesse de Tommy. Elle lui faisait confiance pour le reste, même si elle avait son avis sur la question, il serait le seul à prendre la décision finale. Elle espérait simplement qu’il ne culpabiliserait pas trop, quoi que soit son choix. Enfin, le sujet était à présent clos et elle devait avouer, qu’elle n’était pas peu fière d’avoir fait une petite intervention pour essayer d’aider son duo d’amis. Maintenant, il était l’heure de s’amuser un petit peu. Quand elle aperçut l’éclat de joie dans le regard de Tommy, elle se félicitait immédiatement de sa brillante idée.

« Bien sûr que tu peux. Si je te le propose. Allez, n’aie pas peur. »

Un petit mouvement de tête en direction d’Aragorn qui avait relevé la tête en s’apercevant que sa maîtresse s’approchait. L’étalon secouait la crinière en laissant ses sabots frapper tranquillement contre le goudron alors qu’il se rapprochait vers eux. Faisant un léger bruit avec sa bouche pour le faire s’arrêter à côté d’eux, laissant ses doigts caresser avec tendresse l’animal, elle détournait la tête vers Tommy. Avant d’entrouvrir les lèvres pour répondre tout naturellement.

« Je ne suis au courant de rien mon ami. Rien du tout. »

Voilà une promesse silencieuse de faites. Avant de finalement laisser ses doigts tout à coup attraper les hanches de Tommy et le soulever sans aucune difficulté. Les midgardiens étaient tellement légers, qu’elle avait peur un peu d’en envoyer un volé par mégarde. Elle le fit s’asseoir sur la large selle tranquillement et en douceur, avant d’elle-même grimper facilement juste derrière son ami. Lui donnant gentiment l’ordre de mettre les pieds dans les étriers, et de s’accrocher à la selle, laissant ainsi Brunnhilde garder les rennes.

« Prêt ? Le décollage risque d’être un peu surprenant pour toi. Aragorn ! »

Il n’en fallait pas plus à l’étalon pour cabrer légèrement avant de commencer à prendre tout de suite de la vitesse. Le dos bien droit, Brunnhilde était prête à garantir la sécurité arrière de Tommy, il ne faudrait pas qu’il glisse quand même. Aussi le bloquait-elle ingénieusement pour être sûr de le garder stable contre elle. Finalement après un saut, les ailes d’Aragorn donnèrent un violent coup contre le sol pour prendre finalement son envol vers les cieux. Laissant des yeux brillants aux quelques témoins de la scène. Aragorn prenait de la vitesse ainsi que de la hauteur, petit à petit, la Valkyrie restant attentive à son ami. Elle ne voudrait pas que celui-ci passe une crise de panique ou un vertige tout à coup. Une fois assez haut, elle fit signe à Aragorn de s’arrêter, faisant du surplace. Pouvant ainsi déjà observer une magnifique vue de Los Angeles.

« Alors ? J’espère que tu n’es pas déçu. C’est assez impressionnant la première fois, je te l’accorde. » Certaine que Tommy arrivait à s’en sortir. « Encore ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Tommy M. Summerfield

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   Jeu 17 Nov - 0:07






“But I cannot say that

I love someone other than my wife.”

...

Inconsciemment, le choix de Tommy avait été fait lorsqu’il avait accepté de monter sur Aragorn avec Brunnhilde, même en ayant échangé leur silence mutuel. Lorsqu’il avait fait demi-tour pour revenir se jeter dans ses bras, plutôt que de partir en claquant la porte de la voiture. Inconsciemment, et même s’il lui faudrait encore un peu de temps pour s’en rendre compte, il avait déjà tourné le dos à la fausse vie de couple heureux qu’il menait avec Brittany. Sa femme. Il remerciait l’Asgardienne de lui laisser le temps de la réflexion. De ne pas l’emmener fissa aux pieds de Stephen pour implorer son pardon, le mettre au pied du mur, devant le fait accompli. Le mutant avait besoin d’être secoué – oui – mais pas trop non plus.

Aussi, voyant qu’en plus de lui laisser le temps et le choix, elle lui proposait un tour sur le dos d’Aragorn… Disons que sa journée venait soudainement de s’illuminer. Même si cela était totalement paradoxal avec le déni profond qu’il avait décidé d’adopter depuis qu’il était arrivé à Los Angeles, il ne pouvait pas y résister. Ce serait contre sa nature et, en plus… Brunnhilde avait dit ne pas aimer avoir face à elle une pâle copie des gens. Tommy état excessivement mauvais menteur – hormis pour lui-même, mais il s’agissait plutôt d’un aveuglement et une capacité à faire l’autruche assez extraordinaire – et il préférait donc, en présence de Brunnhilde, être comme il avait toujours été avec elle.

« Merci » fit-il en souriant doucement.

Il s’était approché de la magnifique créature ailée à la suite de Brunnhilde. Son animal semblait l’écouter à la perfection ; et s’il savait un tel lien essentiel entre une cavalière et sa monture, il trouvait toujours cela merveilleux. Lorsque son regard ravi quitta la guerrière pour se reposer sur le cheval ailé, il lâcha un couinement surpris en la sentant l’attraper par les hanches pour le soulever. A la fois stupéfié par l’aisance et la facilité avec laquelle elle l’avait soulevé et… Par le fait qu’il n’avait pas – qu’il n’avait plus – vraiment l’habitude qu’on touche à ses hanches aussi vivement. Mais il oublia rapidement tout cela en la sentant grimper derrière lui, la surprise ayant à nouveau fait place à l’émerveillement tandis qu’il plaçait soigneusement ses pieds dans les étriers en s’accrochant à la selle, après avoir fait glisser ses lunettes de soleil sur son nez.

« Prêt ! » répondit-il en gloussant

En effet, il ne s’attendait pas vraiment à un tel décollage – comme un bolide, Aragorn pris de la vitesse avant de sauter et de monter violemment vers le ciel. Il riait, doucement ; car même s’il était certainement encore sur la selle uniquement grâce à la présence de Brunnhilde, la sensation était grisante. Il adorait ça, il en avait longtemps rêvé, il allait en profité ; il se sentait comme une Princesse Disney, fier sur le cheval ailé, pavanant presque sous les regards envieux de quelques témoins. Tommy observait tout autour de lui, sans trop bouger. La sensation était totalement différente de celle qu’il avait lorsqu’il prenait l’avion, celle-ci lui semblait plus puissante. Il était concerné, beaucoup plus que lorsqu’il était assis dans l’un des bolides de fer. Il était immergé dans le ciel, presque comme il pouvait l’être dans l’eau.

« C’est magnifique ! »

Il était sincère. Il observait Los Angeles, qui s’étendait sous leurs yeux. Il cherchait machinalement son immeuble, se demandait où se trouvait la maison de Stephen… Avant de rougir légèrement, et de secouer la tête, pour chasser ses pensées. « Encore ? »

« Oh, oui ! » lâcha-t-il avec enthousiasme. « Mais, pourquoi ne faut-il pas que j’en parle à Stephen ? »

Il se demandait soudainement si elle ne le lui avait pas proposé plus tôt parce que le Sorcier Suprême lui avait communiqué son refus. Cela ne l’étonnerait qu’à moitié, mais tout de même… Se rendant compte de ce qu’il venait de dire, il pencha légèrement la tête vers Brunnhilde en tentant de masquer ses rougeurs ;

« … C’est génial, vraiment. J’adore ! »




HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   Jeu 17 Nov - 0:08

Brunnhilde a écrit:

ft. Tommy M. Summerfield

ft. Brunnhilde

「 How dumb are you ? 」
Brunnhilde était assez fière de son cheval, qui ne semblait pas plus craindre que cela d’avoir Tommy sur lui. Aragorn avait une grande confiance en sa maîtresse, en plus d’avoir une confiance certaine, il était aussi très intelligent, bien assez pour comprendre des ordres complexes. En plus de témoigner d’une grande affection envers l’asgardienne. Ce qui était toujours très étonnant de la part d’un équidé avec un caractère aussi trempé que le sien. Ils avaient vécu de terrible bataille ensemble, dans la victoire et la gloire pour Asgard et les convictions de Brunnhilde, aussi formaient-ils un duo inséparable. Que cela soit dans les missions ou dans la vie de tous les jours. Bien qu’elle ne soit pas effrayée de marcher de longues heures, mais il est vrai qu’une balade dans les airs n’avait rien de comparable.

Alors qu’ils se laissaient porter par la force colossale d’Aragorn, restant sur place dans les airs en attendant sagement les nouveaux ordres de sa maîtresse. Elle-même laissant le soin à Tommy de découvrir la vie de Los Angeles dans un tout autre point de vue ; que les fenêtres ou les hautes tours des bâtiments. Un petit rire s’échappait alors de ses lèvres en entendant le plus jeune exprimait son désir de continuer et surtout son interrogation : pourquoi il ne fallait rien dire de tout cela à Stephen.

« Allons, je n’ai pas envie qu’il me lance un petit sortilège pour me faire comprendre qu’il n’apprécie pas que je te mène en aventure. Aventure que je contrôle totalement par ailleurs. »

Répondait-elle avec un petit rire. Une petite idée derrière la tête, elle donnait un léger coup de talon à son animal avant que celui-ci ne fasse de même avec ses ailes pour repartir dans les cieux. Ils montèrent encore un peu, faisant attention à ne pas monter trop haut. Sachant les humains lambda sensibles à la pression atmosphérique.  Ils devaient être au moins à presque deux cent cinquante mètres d’altitude. Cela était suffisant. Finalement, c’est à ce moment-là qu’elle demandait à Aragorn d’enclencher une descente vertigineuse, Brunnhilde liant fermement un bras à la taille de Tommy pour être certaine qu’il ne tombe ou ne glisse. Le rassurant, rien n’arriverait avec elle. Quelques acrobaties de la part d’Aragorn alors qu’il continuait de monter en vitesse dans les cieux. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de s’amuser avec lui comme ça.

Le vent fouettant leurs visages, un sourire collé à ses lèvres et les hennissements de l’étalon lui faisaient comprendre que tout le monde semblait bien heureux dans l’histoire. Ils restèrent un petit moment ainsi à s’amuser avant qu’elle ne donne un léger coup de rêne pour faire ralentir le cheval et qu’ils commencent une réelle descente pour un atterrissage en sécurité. Ce serait stupide quand même que Tommy manque de tomber alors qu’ils avaient terminé leur petit jeu non ? Finalement, ses sabots touchèrent le sol, le laissant ralentir au sol avant de s’arrêter. Elle l’encourageait à récompenser son compagnon de vol pour le petit voyage avant qu’elle ne félicite elle-même Tommy pour son baptême de l’air réussit en tout point.

« Qui sait un jour peut-être que tu pourras le conduire. » Taquinait-elle avec un sourire, le laissant redescendre sur la terre ferme, alors qu’elle ne bougeait pas de la selle. « Rentre bien Tommy. Et n’oublie pas, quoi que soit ta décision, je serais là si tu as besoin de moi. »

Après un salue affectif, la Valkyrie disparut immédiatement sur Aragorn, ne craignant pas la vitesse à laquelle il pouvait aller. Avant de disparaître dans les cieux et de l’océanologue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Tommy M. Summerfield

avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 06/09/2016

MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   Jeu 17 Nov - 0:09






“But I cannot say that

I love someone other than my wife.”

...

La vue était magnifique et, même s’il faisait un peu frisquet aussi haut, Tommy observait la ville, l’océan et l’arrière-pays qui s’offraient à sa vue. S’il avait l’occasion de pouvoir parcourir les fonds marins plus près que quiconque, ne faisant qu’un (plus ou moins) avec sa faune, il n’avait pas souvent eu l’occasion de pouvoir contempler le paysage d’aussi haut. On a beau dire, la vue du hublot d’un avion, même quand on n’a pas l’aile, ce n’est pas aussi beau. Tommy rit timidement à la réponse de Brunnhilde. Il se retint de dire que Stephen n’en avait peut-être pas grand-chose à faire, qu’il tombe ou non, qu’il soit mis en danger ou non, qu’il aille bien ou non. Peut-être Stephen n’en aurai jamais vent, non plus, parce que… Tommy pinça les lèvres, avant de sourire légèrement pour répondre ;

« Tu crois ? Je sais qu’il était un peu… Surprotecteur, mais tout de même. En tous cas, moi, je te fais totalement confiance. Je ne serais pas monté, sinon ! »

Qu’il avait parlé trop vite ! Tommy lâcha un cri de surprise en s’agrippant à la selle, y crochetant ses doigts du mieux qu’il le pouvait tandis qu’Aragorn descendait en piquet dans le ciel – mais le cri du mutant laissa rapidement place à un rire clair, et heureux. Il avait confiance en Brunnhilde, mais il ne s’était pas attendu à cela – sur le coup, Tommy avait eu peur, mais le bras autour de sa taille et la présence rassurante de la guerrière lui redonna rapidement confiance, et lui permis de s’amuser totalement tandis que le cheval ailé faisait des acrobaties dans le ciel.

Tommy ne saurait dire combien de temps tout cela dura, mais ce fut bien trop court pour lui, dans le sens où il n’avait pas semblé aussi joyeux depuis un petit moment et que cela était passé beaucoup trop vite. Déjà, Aragorn se reposait sur la terre ferme et Brunnhilde le laissait descendre. La terre tournait un peu, mais un large sourire fendait son visage ;

« Le conduire, tu crois ? Ce serait… Wow. » Il essayait de s’imaginer mener la magnifique créature, mais il devait avouer avoir un peu de mal. Surtout après ces pirouettes en l’air… Mais pourquoi pas ? Tant que Brunnhilde assurait ses arrières. « Merci, Brunnhilde. Prends soin de toi. Et… Je ne l’oublierai pas. Promis. »

Il sourit tendrement, en la regardant s’éloigner. Il avait promis… Et Tommy n’était pas du genre à ne pas tenir ses promesses. Et, étrangement, plutôt que de se demander pourquoi il avait fait cette promesse idiote alors qu’il avait justement fait le choix de ne plus les revoir… Il commençait à douter, un peu. Mais, surtout, il se sentait heureux.

Il se sentait heureux, jusqu’à ce qu’il remonte dans sa voiture. Pour aller où ? Chez lui. Chez lui et Brittany. Ses doigts se resserrèrent doucement sur le volant, jusqu’à en blanchir ses articulations. Il prit une grande inspiration, avant de s’engager sur la route qui menait à son appartement. Lorsqu’il y entra, prêt à retrouver sa femme et à se comporter en mari aimant, comme à son habitude, il l’appela par quelques mots doux sans réelle valeur lorsqu’ils étaient prononcés pour elle, mais ne recueillit que le silence. Elle avait dû sortir. Et il sentit une lame froide lui transpercer le cœur alors qu’il se rendait que, peu importe qu’elle soit là ou non, il était toujours seul…



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde   

Revenir en haut Aller en bas
 
01 - Don't be rude, please, cause I love the two of you more than anything... | ft. Brunnhilde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» BATMAN BLACK & WHITE VILLAINS #03 : CATWOMAN / STEVE RUDE
» AVENGERS : IRON MAN / HULK / CAPTAIN AMERICA : Lithographie de Steve Rude
» Avengers par Steve Rude
» No Mercy For The Rude - Limited Edition + O.S.T
» BATMAN BLACK & WHITE #07 : STEVE RUDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Forum RPG :: Marvel Evolution Reborn :: Tommy M. Summerfield-
Sauter vers: