AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un an de : Zinoviy James Volkov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Un an de : Zinoviy James Volkov   Ven 3 Fév - 14:59





“May I love you ?”
...


16 Mai. Il y a des jours où je me sens vide. Comme s’il me manquait quelque chose, une absence au creux de la poitrine. Il y a des jours où je vais moins bien que d’autre. Il y a des jours où j’ai l’impression qu’il m’échappe, que même si on est proche, meilleur ami, confident, j’ai le sentiment de ne jamais être assez proche de lui. C’est de l’amour, je sais – c’est même plus fort que ça, je ne peux me l’expliquer autrement. Les filles se pâment devant lui, mais je sais qu’elles ne lui font aucun effet. Il est sorti avec un homme déjà – au moins. J’essaie de ne pas trop regarder, de m’intéresser juste ce qu’il faut pour ne pas avoir l’air de m’en moquer totalement (c’est tout de même mon meilleur ami), mais cela me fait quelque chose. Surtout lorsqu’il ne rentre pas à l’appartement, le soir. J’essaie de ne pas trop laisser mon imagination déborder, ça me ferait mal, je le sais. Je l’aime, mais lui ? A sa façon, certainement. Comme un frère – nous sommes comme frères, on se connait depuis une quinzaine d’année maintenant, alors est-ce criminel d’éprouver quelque chose pour lui ? Est-ce qu’au moins ne me fourvoie pas ?...

D’ailleurs, j’ai quitté Sue. Je l’aimais, je ne sortirai jamais avec quelqu’un pour qui je ne nourris pas de sentiments, même s’il s’agissait de Scarlett Johansson ou de Jude Law. Disons simplement que ça n’a pas vraiment fonctionné. Ce n’était pas le septième ciel. Et puis je ne pouvais pas sortir avec elle tout en me rendant compte que j’en aimais un autre, ce n’était pas honnête. Je crois qu’elle ne l’a pas trop mal pris : notre couple a fait son temps, et nous sommes encore en bons termes. C’est plutôt cool quand ça se termine comme ça. On en voit tellement qui se crachent dans le dos après avoir rompu. D’ailleurs, je crois que Jenna essaie de se rapprocher de moi. Depuis qu’elle sait que je suis célibataire, elle me parle plus qu’avant. Il est possible que je me trompe, après tout, je devais être moins disponible pour les autres lorsque j’étais avec elle. Entre Susan, la famille, les études et le sport… On ne sait jamais. J’espère qu’il ne s’est pas senti délaissé. Je m’en voudrais tellement.

19 Mai. Il est rentré plus tard que d’habitude. Il fait ce qu’il veut, je ne le surveille pas, je n’en ai pas besoin. Il est juste rentré plus tard que d’habitude, plus tard que lorsqu’il est coincé dans les bouchons, et je ne peux pas ignorer pourquoi, la marque à la base de son cou est beaucoup trop équivoque pour que je me fourvoie. Je crois que je suis assez bon comédien, ou juste fermer les yeux et faire l’ignorant est assez facile. De toute façon, ce ne sont pas de choses dont on parle, n’est-ce pas ? Je suis parti dans ma chambre assez vite, prétextant un exposé à terminer en urgence. En réalité, j’ai lu à peu près toute la nuit, parce que je n’arrivai pas vraiment à dormir. Je n’aime pas son petit-ami, en plus. Plus que de la jalousie, il y a un truc chez lui qui me rend malade, mais je ne le connais pas assez pour mettre le doigt dessus. Moins je le vois, mieux je me porte. S’il pouvait juste éviter de me l’abîmer…

30 Mai. Pas grand-chose à dire en ce moment. Pas envie de me répéter. Je crois qu’il a compris que certain sujet me gênait un peu, mais il pense que c’est parce que je suis… Plus jeune, plus innocent, plus prude : c’est mieux comme ça.

Bien défoulé en sport. J’aime toujours le baseball. Et les potes. On rit bien, ça détend – les rires et le sport. On se prépare pour le tournoi de San Francisco. Je pense qu’on n’est pas loin de la victoire, et le temps que la compétition arrive, on aura largement le temps de s’entraîner assez pour décrocher la victoire. J’en suis certain. En revanche, je ne sais pas si je dois participer aux entraînements de football américain pour la nouvelle saison, vu que je ne suis que dans l’équipe de réserve. Normalement oui. J’ai l’avantage de courir vite, mais, eh, je verrai bien.

15 Juin. Ils ne sont plus ensemble. Une part de moi est soulagée, mais elle est vraiment minime. Je suis triste pour lui, aussi. Je veux dire, tout ce que je veux, c’est son bonheur, et si son bonheur n’est pas avec moi je l’accepte. Je ne sais pas trop comment réagir : il n’est pas dévasté mais il n’est pas aussi jovial que d’habitude pour autant. Comment aurais-je fais pour le réconforter, avant ? Tout ce dont j’ai envie, c’est de le serrer dans mes bras, de le bercer et de le câliner, lui dire que je serai toujours là pour lui. Je vais peut-être éviter. Je vais plutôt lui donner de la glace, et lui faire le repas. Lui proposer un massage, aussi. On avait l’habitude de dormir ensemble, souvent, mais je ne sais pas si je peux encore me risquer à lui proposer ça. Quoi que. Ça ne lui paraîtra certainement pas étrange, on a souvent fait ça depuis qu’on se connaît.

16 Juin. Je crois que ça lui a fait plaisir. J’ai plus ou moins retrouvé mon Arthur. Il avait l’air content du repas et que je lui propose de dormir avec moi. Et il paraît que je masse bien. Ça me fait plaisir, ça, oui, mais je ne vais pas en abuser. Laissons le temps au temps ; s’il n’était pas intéressé, je préfère encore conserver notre relation privilégié plutôt que de risquer de le perdre. En plus, allez expliquer ça aux parents, que j’ai tout foutu en l’air pour une histoire de cœur qui finira peut-être par passer. Je veux dire, je l’aimerai toujours, c’est normal, c’est Arthur. Il faut juste que j’envisage sérieusement que mes sentiments sont à sens unique et que je fasse un travail sur moi pour passer à autre chose. Je ne dois pas me mettre dans des états comme ça, franchement. Il ne m’abandonnera jamais.

Jenna continue de m’envoyer pas mal de messages. Elle est gentille et c’est une jolie fille. Dire qu’un moment je n’ai pas pensé que, peut-être, je pourrai passer à autre chose en sortant avec elle serait mentir. Mais je n’ai pas vraiment envie de retenter l’expérience avec une fille, pour le moment, et – surtout – je m’en voudrai trop de me servir d’elle de la sorte. Je me demande ce que ça ferait, d’ailleurs, de se lancer dans une relation non-officielle. Enfin, officielle, mais cachée à tout le monde. Faisant parti de l’équipe de sport de l’université (et avec, il paraît, mon physique et mes muscles), je suis un peu… L’un des mecs avec lesquels on aimerait bien pavaner au bal de fin d’année. J’ai l’impression que peu de gens se rendent compte qu’en fait, je ne suis pas ce genre d’homme. Je suis timide, pas forcément très sûr de moi, et je ne me trouve pas à tomber. On est une poignée comme ça dans l’équipe, très loin du cliché des films pour ado se déroulant en université… Certain(e)s restent persuadés qu’on est tout pareil. Boarf, ça nous fait doucement rire. Mais une relation secrète, loin du regard et du jugement des autres… Je sais pas, je trouve ça romantique. Je le suis peut-être un peu trop, cela dit.

21 Juin. On a tous les deux notre année ! Pour fêter ça, on est allé à la fête de la musique, avec une poignée d’amis. C’était assez sympathique. Je ne sais pas trop s’il est passé à autre chose ou pas, mais si ça lui change les idées, tant mieux. Dans tous les cas, il s’est bien amusé. On s’est bien amusé, jusqu’à… Assez tard. J’ai dû raccompagner Jenna, elle ne marchait plus très droit. Heureusement qu’elle ne vit pas très loin ! J’ai rapidement retrouvé Arthur, je préférai ne pas le laisser seul trop longtemps, même si – techniquement – il était bien entouré. Je soupçonne une tentative de Jenna de me garder avec elle cette nuit, mais c’était proscrit. Et si les autres étaient au courant de sa manœuvre – et si je ne me trompais pas – ils auraient pu l’embarquer. Pas sûr qu’on soit rentré à l’appartement aussi enjoué, si ça avait été le cas.

Susan m’a présenté son nouveau copain. Je n’ai pas pu m’empêcher de le jauger, de l’évaluer. Sue est quelqu’un de bien, que j’ai aimé et que j’apprécie toujours énormément, alors je fais attention à elle. Il a l’air d’un type bien, et il y a une complicité adorable entre eux. Ça se voit dans leurs yeux. Je sais que je n’ai pas mon mot à dire dans leur relation, mais si elle me demandait ce que j’en pensais, je lui donnerai ma bénédiction, carrément. Elle semblait soulagée qu’on essaie d’intégrer et qu’on apprécie Tristan. Ils sont mignons.

Quand ils sont tous rentrés, j’ai proposé à Arthur de rester encore un peu. Je savais qu’il ne pourrait pas dire non à une glace. C’était vraiment une chouette soirée.

1er Juillet. Je me sens apaisé depuis quelque jour. Les mouvements premiers de désirs qui m’animaient se sont calmés. Mes sentiments n’ont pas disparu pour autant, ils sont juste plus calmes. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais ça fait du bien de ne pas avoir à prétendre. Je me sens bien.

4 Juillet. C’est la Fête Nationale ! Independance Day ! Il y avait une sorte de fête en centre-ville, et à Venice Beach. Los Angeles était aux couleurs de l’Amérique pour cette journée très spéciale. Il y avait également pas mal de manèges, on en a profité pour sortir, rien que lui et moi, l’après-midi. Avant, nous étions « bloqués » chacun chez nos familles, mais ça ne nous a pas empêcher d’en profiter. Tour de carrousel, tire à la carabine… On a même partagé une barbe-à-papa avant de terminer à manger une glace sur la plage, et s’y baigner jusqu’à ce que la faim – et le soir – nous rappelle à l’ordre.

A partir de quand on peut appeler une sortie comme ça un « rencard » ? Faudra que je demande des conseils à Maman et Tonton Raff, l’air de rien. Ils sauront peut-être m’aider. En tous cas, je ne reverrai pas Arthur avant un petit moment : il part en France dans deux jours.

Leur fête nationale, en France, c’est le 14 Juillet. Arthur avait essayé de m’expliquer : la prise de la Bastille, tout ça. Je vois la symbolique, même si l’idée de fêter un jour où les français se massacrent entre eux me paraît un peu étrange. Je me souviens de son rire à ma remarque, la première fois que je lui ai fait par de ma perplexité. J’adore son rire… Il m’a dit que la majorité des français pensait qu’on fêtait ça, mais qu’en fait, l’évènement fêté a eu lieu un an plus tard. Pour la faire rapide : des soldats fédérés de partout en France sont venus défilés dans la capitale plus ou moins en l’honneur du roi. Alors qu’un an plus tôt, ils se soulevaient contre. Et que deux ans plus tard, ils le décapiteraient. L’aspiration à l’union nationale, plus forte que tout.

La France est un pays fascinant. Mais en attendant, la France est loin, et Arthur va me manquer.

5 Juillet. Juste parce que ça s’inscrit bien avec la veille, en Russie, on a plusieurs fêtes nationales. Le 9 Mai, on célèbre la prise de Berlin dans l’Allemagne Nazi, lors de la Seconde Guerre Mondiale : c’est la « Fête de la victoire de la Grande Guerre patriotique ». Oui, les Russes en font un peu trop. Le 12 Juin, c’est le Jour de Russie, en l’honneur de l’indépendance de la Russie vis-à-vis de l’URSS. Mais je pense que les deux dates les plus importantes sont le 23 Février, Fête du Défenseur de la Patrie, ancienne fête de l’armée rouge et aujourd’hui fête des hommes, et le 4 Novembre, la Fête de l’Unité Nationale, c’est-à-dire la révolte de Novembre 1912 qui expulsa les occupants polono-lituaniens de la Russie, et célèbre l’union du peuple Russe en dépit de leur différences et du fait qu’ils n’avaient plus de tsar ni de gouvernement à eux, à cette époque.

Désolé pour la petite leçon. J’avais juste envie d’en parler. J’aimerai bien retourner voir Mamie, mais c’est compliqué pour Maman. Tant pis. J’essaierai de fêter au moins l’Unité Nationale avec Arthur ! Mais il faut que je profite de lui avant qu’il ne parte, demain…  

6 Juillet. Arthur est parti. L’appartement me semble grand, vide et triste sans lui. Je vais aller vivre à la maison le temps qu’il rentre. Maman sera contente – et moi aussi.

10 Août. Notre premier rencard ! Enfin, de mon point de vue. Il est rentré depuis quelques temps, et j’ai pris mon courage à deux mains pour l’inviter au restaurant. J’ai demandé des conseils vestimentaires à Tonton Raff (qui de mieux que lui pour savoir ce qui plaira d’avantage aux hommes ?), mais à la réflexion, Maman sait qu’on passe la journée ensemble, avec Arthur. Elle n’a aucun soupçon, ils nous connaissent, mais si Raff lui en parle… Je suis grillé. Tant pis. J’espère au moins qu’Arthur sera, au mieux, réceptif et, au pire, pas effrayé…

Bon ! Il se trouve que ça s’est bien passé. De là à dire qu’il ait en effet compris que j’essayais d’avoir un rencard, il y a un fossé. Laissons le temps au temps : tout est allé, et c’est le principal.

12 Septembre. La rentrée s’est bien passée. Mes professeurs m’ont félicité, ils ont vraiment l’air fier de moi. Le fait que je sois parfaitement bilingue anglais et russe, et ce depuis ma naissance, que je le suis presque en allemand grâce à tonton Raff, et que je possède de solides bases en français et quelques notions d’espagnol m’aide beaucoup, je ne vais pas mentir. Je crois qu’ils voient pour moi un grand avenir. Tant mieux ? Moi actuellement, tout ce que je vois, c’est qu’Arthur semble toujours avoir du succès.

Les bouclettes. C’est la faute aux bouclettes. Elles m’hypnotisent, j’aimerai tant pouvoir les toucher encore et encore. Ses yeux aussi sont magnifiques, on se noierait dedans, mais… Les bouclettes !

4 Novembre. Second rencard – toujours de mon point de vue. C’est Arthur qui m’a invité à manger dehors, mais je ne sais pas s’il considère ça comme un rencard lui-même, où s’il a juste pensé que ça me ferait plaisir, parce que… C’est la fête de l’Union Nationale ! Pour les russes. Ce que je suis à moitié. Bizarre que je m’identifie plus à ma moitié russe qu’à ma moitié anglaise. Sans doute parce que je n’ai que ma mère, qui est russe. Enfin ! J’étais tellement heureux qu’il y ait pensé. J’avais juste prévu de commander soit russe, soit des sushis (parce que les sushis), mais il m’a carrément emmené manger russe dans un… restaurant russe (tout est logique). Il est tellement adorable… ♥

22 Décembre. Arthur est parti en France pour les fêtes de fin d’année. Il me manque, et même si c’est toujours une période extrêmement joyeuse (j’adore Noël), je regrette qu’on n’ait jamais pu passer une seule de ces fêtes ensemble. Je comprends – c’est important la famille, surtout que la France n’est pas la porte d’à côté. Heureusement que Skype existe et que je suis un peu un oiseau de nuit ; malgré le décalage, je ne raterai pas une occasion de parler avec lui via l’ordinateur. C’est beau, la technologie.

Moi, je suis à la maison pour Noël, avec Maman et Tonton Raff. Il a toujours, tous les ans (ou quasiment, mais je ne me souviens pas avoir passé les fêtes sans lui) réussi à quitter les étoiles pour venir nous voir. Je crois sincèrement que je pleurerai un peu si ça n’était pas le cas, il est un peu la figure paternelle que je n’ai jamais eu, même si leur relation avec Maman est empreint de complicité et de taquinerie. Un peu comme un frère et une sœur. Il fait vraiment partie de la famille, pour moi. Parfois, mes amis me posent la question : « C’est ton beau-père ? », « Ils forment un joli couple », ce genre de chose. On est même allé jusqu’à me dire que je tenais plus de Raffael que de maman, une fois – ce qui m’a bien fait rire ! Mais ce n’est jamais facile de leur expliquer parce qu’ils ne comprennent généralement pas. Mais je m’en fiche, j’aime ma famille comme elle est. Elle est parfaite. Je suis sûr qu’ils en sont tous jaloux (a)

Surtout que Tonton Raff m’a déjà emmené dans les étoiles. Et devrait le refaire, un de ces jours. Maman fait toujours les gros yeux, mais c’est tellement beau et excitant !

27 Décembre. Noël a été génial, comme d’habitude. J’ai pu le souhaiter à Arthur à son réveil alors qu’on terminait le dessert, grâce au décalage horaire. Je songeais de plus en plus à accepter l’invitation de Jenna à fêter le réveillon ensemble. J’hésitais entre ça ou rester à la maison, mais j’ai fini par décider tout autre chose. Arthur rentrait ! Plus tôt, ce qui était aussi fabuleux qu’inquiétant. J’espère que ses cousins n’avaient pas été trop durs avec lui… Et, si Rick comprendrait aisément qu’à 22 ans on puisse désirer fêter le Nouvel An avec ses amis, j’imaginais sans peine Billy dévasté par le départ de son fils chéri. On ne dirait pas comme ça, mais le directeur du Queen’s Hotel en était totalement gaga. Et bon, d’accord, « dévaster » est peut-être un peu fort, mais l’idée est là.

Mais donc : mon Arthur rentre ! Je vais fêter ça avec lui, on verra bien ce qu’il veut faire. Maman m’a juste fait promettre de passer dans la journée, certainement pour nous refiler à manger. On fera ça.

J’espère vraiment qu’Arthur va bien.

30 Décembre. Il va bien !
30 Décembre. Je l’ai embrassé.
30 Décembre. Je ne savais pas vraiment par quoi commencer – ma main est tremblante, fébrile. Je profite qu’il soit à la douche pour écrire ça rapidement. Je l’ai embrassé, je ne sais pas vraiment ce qu’il m’a pris. La joie de le revoir, peut-être ? Aucune idée. Mais quand j’ai senti mes lèvres se poser sur les siennes, j’ai eu peur. Mais finalement… Ça c’est super bien passé. On est ensemble ! J’en suis tellement amoureux que ça me emble surréaliste. Je m’en veux un peu de lui avoir demandé de garder notre relation secrète. J’ai peur qu’il pense que je n’assume pas, alors que c’est tout le contraire. Je ne veux pas qu’on nous juge, pas tout de suite. Puis c’est romantique, non ? Et ça sera drôle de voir combien de temps nos parents vont mettre avant de s’en rendre compte.

Ah ! Je suis le plus heureux des hommes. Je l’aime tellement… J’espère que ça ne s’arrêtera jamais.


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
 
Un an de : Zinoviy James Volkov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» James : toujours partant pour un spin-off sur Spike
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» James Lee Burke : "Dans la brume électrique"
» Dark Angel, une série de James Cameron sans James Cameron ;D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Forum RPG :: Marvel Evolution Reborn :: Zinoviy J. Volkov-
Sauter vers: