AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02 - Installation à Brooklyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 02 - Installation à Brooklyn   Sam 19 Jan - 13:14

    Les réactions de Victoire face à ses dires surprenaient Marie-Ange. Néanmoins, elles la soulagèrent également. La femme en face d’elle ne se payait pas sa tête, ne croyait pas non plus dur comme fer à ses paroles comme si elle était un messie. Elle se questionnait, utilisant les donnés que la divinatrice venait de lui donner pour les intégrer dans un écho par rapport à sa propre vie. Cela n’apparaissait pas réellement sur sa figure, qui avait, durant la déclamation, gardait un aspect impassible. La tête rousse de son amie se baissa un instant et se releva pour fixer la jeune femme, dessinant sur son visage un sourire aussi furtif qu’un oiseau. C’était avec plaisir qu’elle reçut les remerciements, elle n’en avait pas toujours eu à l’époque. C’est alors qu’elle remarqua que les membres de son amie mutante frémissaient avec fébrilité, inquiète, elle commença à légèrement se lever de sa chaise. Mais Victoire baissa les yeux à l’instant même, se plongeant dans une profonde réflexion. Marie-Ange en profita pour se rasseoir, son pouvoir l’avait possédé à un moment de pleine explosion de sa mutation, le moment où ses capacités étaient les plus fortes. C’était également en ces moments là que ses prédictions pouvaient le moins être réfutés. Mais cela la fatiguait d’une façon exponentielle.
    Attendant calmement une réponse, une impression, un geste de son amie, la mutante la vit lentement plantait son regard dans le sien, souriant pour la rassurer. Dans le silence troublant de la pièce, un mot traversa la pièce comme pourfendant l’air tel une flèche.

    Victoire : Loki.

    Marie-Ange ne s’attendait pas à une telle réponse. Était-ce l’être à qui elle avait pensé? Quoiqu’il en soit, la rousse était extrêmement gênée d’avoir ainsi dévoilé le fond de ses pensées, et probablement le mot qui hantait son cœur. Avant même que la divinatrice n’eut le temps de dire le moindre mot pour rassurer la jeune femme, cette dernière passa une main dans ses cheveux, éclatant d’un rire nerveux qui se fit écho dans la salle.

    Victoire : Oui, non, je... Enfin... Voilà. Loki. Je crois bien que c'est à lui que je pensais, au début. En tout cas, c'est bien à lui que je pensais, après. Comment, pourquoi ? Je... J'en sais rien. Ce... C'est bizarre. C'est nul ! Non, ce n'est pas nul. Mais c'est quand même Loki... Je ne devrais sans doute pas te dire que c'est Loki. Enfin je sais même pas pourquoi je dis que c'est lui ! Oh mon dieu, je suis désolée. Je crois que je deviens folle. Je ne suis jamais tombée amoureuse, tu comprends, j'ai un peu de mal. Puis Loki, quoi... C'est un dieu ! Oh oui, c'est le cas de dire, c'est... Je me sens toute conne.

    La jeune femme aux cheveux auburn écouta le monologue en silence, essayant de piocher dans chaque mots de son interlocutrice un rapport avec sa prédiction. Cet homme dont Victoire parlait avec tant de gêne et tant d’indécisions semblait être un dieu. Mais un dieu aux yeux de Victoire ou un véritable dieu? En ce monde, tout était possible. Plongée dans sa réflexion, elle vit d’un œil distrait la jeune femme soupirait en se tenant la tête avec les deux mains, l’air désespérée, mais à la fois riante de sa propre réaction. Relevant la tête une nouvelle fois, elle prit une mine désabusée et pointa son cœur du doigt.

    Victoire : Franchement ? Je comprends rien à ce qui se passe là-dedans.

    Marie-Ange ne savait pas quoi répondre. Son cœur à elle avait été souvent sollicité, mais trop souvent utilisé, comme ses pouvoirs. Tout le monde lui disait qu’elle était forte, courageuse, mais elle n’arrivait pas à y croire tant elle s’était fait piéger par les phrases tendres de prince qui n’avait rien de charmant. Et puis, à quoi cela servait d’être courageuse, si on était incapable d’aimer un homme et de se faire aimer par lui…Sa réflexion fut achevée par le rire franc et spontané de Victoire, qui paraissait devenir folle.

    Marie-Ange : C’est la première fois que tu tombes amoureuse?

    Elle attendit quelques secondes, rangeant délicatement ses cartes dans sa boite antique. Se levant lentement, afin de ne pas s’évanouir, la jeune femme les posa sur le bar de la cuisine. Elle les rangerait plus tard. Comme toute à l’heure, la réponse de Victoire, s’il y en avait une, était passé dans l’immense brouillard qui entourait son esprit. Se retournant vers Victoire, la divinatrice lança:

    Marie-Ange : Je suis tombée pleins de fois amoureuse…soit je brisais les cœurs, soit on brisait les miens. Quand j’ai commencé à sortir avec un garçon, je mourrai d’envie de savoir si ça allait marcher. Mais vois-tu…-elle montra la boite d’un geste de la main- mon pouvoir ne m’est d’aucune utilité quand il s’agit de moi. Je peux guider les autres vers la bonne voie, mais la mienne reste sombre et inconnue. Je connais l’Avenir, mais le mien reste envahie de ténèbres.

    La jeune femme baissa les yeux à son tour vers le carrelage. Qu’il était beau.

    Marie-Ange : J’ai beaucoup souffert de la dernière fois où je suis tombée amoureuse…je me suis promis de ne plus jamais y re-succombé…mais comme je viens de te le dire, l’Avenir m’est aveugle, donc je ne sais pas du tout ce qu’il va m’arriver demain. Si ça se trouve, je trouverai dans la rue, où dans l’étage d’en dessous, un garçon qui me fera à nouveau battre le cœur…tu ne devrais pas laisser passer cette chance, Victoire. Je vois de bonnes cartes dans votre relation, même si bien sur il y aura des épreuves, je pense que cela t’apportera du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 02 - Installation à Brooklyn   Sam 19 Jan - 13:19

    - Marie-Ange : C’est la première fois que tu tombes amoureuse ?

    La question de Marie choqua presque Victoire. Pourquoi serait-elle amoureuse de Loki, d'abord ? Oui, bon. Il était beau, et même s'il semblait parfois... Lunatique, il fallait dire que lui faire un câlin comme ça en lui disant ne pas avoir peur de lui, c'était peut-être un peu abuser. Le pire c'est qu'elle l'avait fait sans vraiment s'en rendre compte. Mais c'était juste pour lui prouver qu'elle ne lui avait pas menti ! Elle aurait croisé Slender, elle lui aurait dit la même chose. Mais elle serait partie à reculons avec un grand sourire charmeur plutôt que de lui faire un câlin parce que, oui, elle avait peur de lui ! Certes, il s'agit d'un jeu vidéo. Mais tout de même, s'il existait...

    - Victoire : Oui... Enfin, je... Pourquoi tomberais-je amoureuse ?

    Victoire eut un petit rire gênée. Sa nouvelle amie - car oui avec toutes ses révélations, elles ne pouvaient qu'être amies, n'est-ce pas ? - se leva lentement, pour ranger ses cartes puis se retourna vers Victoire.

    - Marie-Ange : Je suis tombée pleins de fois amoureuse… Soit je brisais les cœurs, soit on brisait le mien. Quand j’ai commencé à sortir avec un garçon, je mourrai d’envie de savoir si ça allait marcher. Mais vois-tu… Mon pouvoir ne m’est d’aucune utilité quand il s’agit de moi. Je peux guider les autres vers la bonne voie, mais la mienne reste sombre et inconnue. Je connais l’Avenir, mais le mien reste envahie de ténèbres.

    Victoire hocha lentement la tête. Elle connaissait tout ça. Pas dans le même cas, ni dans le même contexte, mais elle avait remarqué qu'elle pouvait dire toute les insanités qu'elle voulait, il ne se passait rien. Elle ne ressentait rien. Contrairement à ce qu'on pouvait penser, elle mentait plutôt bien, quand elle mentait. Et elle ne ressentait rien. Nada. Néant. Pourquoi ? C'était une bonne question. La Nature, en lui donnant vie, avait certainement pensé qu'une personne dotée d'un tel 'pouvoir' était tout simplement incapable de mentir, même s'il le voulait ? Non, la Nature est plus subtile que cela. Elle offre à Truth la possibilité de mentir, en sachant que l'envie lui manquera. Et effectivement, l'envie lui manque.

    - Marie-Ange : J’ai beaucoup souffert de la dernière fois où je suis tombée amoureuse… Je me suis promis de ne plus jamais y re-succomber… Mais comme je viens de te le dire, l’Avenir m’est aveugle, donc je ne sais pas du tout ce qu’il va m’arriver demain. Si ça se trouve, je trouverai dans la rue, où dans l’étage d’en dessous, un garçon qui me fera à nouveau battre le cœur… Tu ne devrais pas laisser passer cette chance, Victoire. Je vois de bonnes cartes dans votre relation, même si bien sur il y aura des épreuves, je pense que cela t’apportera du bonheur.
    - Victoire : Alors, tu penses vraiment que... Elle se pinça les lèvres, comme plongée dans une réflexion difficile. Comme devant un théorème de maths, par exemple. Que j'aime Loki ? Mais cela paraît si... Irréel...

    Victoire n'attendait pas vraiment de réponse. Elle réfléchissait à tout cela. Son regard dériva sur la pendule. Elle fronça les sourcils. Déjà 18h ?! Elle avait certes terminé le boulot à 17h tapantes, mais...

    - Victoire : Oh mon di... Elle s'arrêta net dans sa phrase, comme si le mot "dieu" avait pris une toute autre ampleur depuis quelques minutes. Elle se contenta plutôt de sourire. Je suis désolée, il est déjà 18h, j'ai une tonne de papiers à remplir ! Elle soupira à cette pensée. Je travaille à la bibliothèque, à Time Square. J'en suis propriétaire, plus exactement... N'hésites surtout pas à passer ! Et, demain soir, disons ? Tu n'auras qu'à frapper, à partir de 17h, je serai chez moi. On prendra un verre !

    La jeune femme se leva en souriant. Elle avait des papiers à remplir et, aussi, elle devait réfléchir. Sur tout ça. C'était flou. Dans l'ensemble, elle savait mais ne voulait pas y croire. C'était plutôt inattendu. Elle ne se savait pas avoir des tendances à l'autodestruction. Victoire se dirigea vers la porte en souriant. Elle fit un signe de la main en guise de salut, heureuse d'avoir une nouvelle voisine. Leur amitié leur promettait de belles choses.

    - Victoire : Ah, j'oubliais ! Si tu as besoin de quelques chose, quoi que se soit n'hésite surtout pas !

    Elle ponctua sa phrase d'un petit clin d'oeil, avant de rentrer chez elle. Oh oui, même si Loki faisait tâche - excusez l'expression, elle ne le pensait absolument pas ! - son avenir lui promettait des jours heureux. Tien, il lui faudrait aussi appeler Krista pour lui parler de ses 'problèmes de coeurs'. Enfin. C'était si étrange. Elle eut un léger rire en ouvrant sa porte.

    Parce qu'il veut mieux en rire qu'en pleurer. "Pour ce que rire est le propre de l'homme", dixit un auteur pornographique des années 1400, qui buvait pour les soifs du lendemain. Victoire secoua la tête. Elle attrapa une feuille, nota son numéro de téléphone portable et le glissa rapidement sous la porte de Marie-Ange. Parfait ! A présent, la paperasse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 02 - Installation à Brooklyn   Sam 19 Jan - 13:21

    Marie-Ange avait terminé sa longue tirade, expulsant du fond d’elle une certaine douleur. Finalement, ça faisait du bien de parler de soi. Doucement, elle s’avança de nouveau vers la table, tenant ses mains contre la poitrine. Elle s’apprêtait à s’asseoir quand Victoire releva brutalement le tête, lui faisant face:

    Victoire : Alors, tu penses vraiment que... -Elle se pinça les lèvres, comme plongée dans une réflexion difficile. Comme devant un théorème de maths, par exemple.- Que j'aime Loki ? Mais cela paraît si... Irréel...


    Etrange réflexion, mais honnête. L’amour était un sentiment si complexe, si emplie de venin, qu’il était parfois difficile de se l’imaginer, ou de s’estimer en être la proie. Sa jeune voisine semblait être plongée dans ses pensées, mais il aurait été curieux qu’elle fasse autrement au vue des prédictions de ses cartes. La divinatrice elle-même avait le cœur sans dessus dessous, mais ce n’était pas du aux sentiments, mais à son pouvoir qui l’avait brutalement possédé et l’avait relâché, épuisant son corps. Elle passa une main sur ses yeux fatiguées, l’autre main posée sur sa chaise, puis lança:

    Marie-Ange : L’amour, c’est juste beau. Certes, parfois c’est vrai que ça peut paraître…irréel, magique.

    Victoire : Oh mon di... -Elle s'arrêta net dans sa phrase, comme si le mot "dieu" avait pris une toute autre ampleur depuis quelques minutes. Elle se contenta plutôt de sourire.- Je suis désolée, il est déjà 18h, j'ai une tonne de papiers à remplir ! -Elle soupira à cette pensée.- Je travaille à la bibliothèque, à Time Square. J'en suis propriétaire, plus exactement... N'hésites surtout pas à passer ! Et, demain soir, disons ? Tu n'auras qu'à frapper, à partir de 17h, je serai chez moi. On prendra un verre !

    Aussitôt, la jeune rousse se leva d’un coup, l’esprit sûrement envahi par quelques corvées nécessitant du temps. Sa précipitation surprit Marie-Ange, qui oublia sa fatigue quelques secondes et s’avança à sa suite en direction de la porte. L'idée de la jeune femme la ravissait au plus au point, cela devait faire longtemps qu'elle n'avait pas fait la fête. Elle nota intérieurement l'adresse de la librairie, peut-être qu'un jour, elle irait emprunter un bon roman d'amour. Tout en s'approchant de la poignée, elle assura la rousse qu'elle serait là. Victoire lui fit un geste de la main, toute sourire. Un geste que la jeune mutante lui refit avec joie. Elle était si contente d’avoir rencontrer une amie dès le jour de son installation. Espérant que tout cela augurait une superbe et longue amitié, elle ouvrit la porte devant une rousse qui s’enfuit à l’extérieur. Victoire se retourna tout d’un coup et lança:

    Victoire : Ah, j'oubliais ! Si tu as besoin de quelques chose, quoi que se soit n'hésite surtout pas !

    Marie-Ange : Merci beaucoup, toi aussi, dès que tu veux, tu peux venir.

    Tout en disant cela, elle referma la porte, l’esprit embrumé de différentes pensées. Son enfance avait été seule, et elle avait été sauvé par les X-mens, qui l’avait envoyé dans leur école afin qu’elle devienne une élève modèle et qu’elle apprenne à correctement se servir de ses pouvoirs. Même si les élèves avaient toujours été là pour elle, Marie-Ange sentait son cœur emportée dans une langueur solitaire. Son arrivée à Brooklyn et sa rencontre avec Victoire Reecey avait complètement changé la donne, c’était comme une perle de joie dans son cœur. Lentement, elle s’avança vers la boite antique, ressentant à l’intérieur la puissance des cartes l’appelait. Oui, son avenir était plongé dans les ténèbres. Ouvrant le coffre et prenant d’une main délicate les cartes, elle se rassit sur la table et les posa face contre la surface. Le son d’un glissement se fit entendre du côté de la porte, faisant tourner la tête de Marie-Ange en sa direction. Une petite feuille, assez grande pour contenir un numéro de téléphone, avait été infiltré dans son appartement. Présentant qu’il s’agissait d’un message de Victoire, la divinatrice sourit et d’une main tremblante, commença à tirer les cartes.

    Peut-être que cette fois, ça marchera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02 - Installation à Brooklyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
02 - Installation à Brooklyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [AIDE] installation d'.APK sur la carte sd du nexus one.
» installation tv pour Hotel
» Installation de Bluewin TV sur 2 télévisions
» [AIDE] Installation swype
» lecteur PDF droits d''installation - compte invité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Archives :: Victoire S. Reecey (Sigyn)-
Sauter vers: