AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 08 - To be or not to be... A SHIELD agent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: 08 - To be or not to be... A SHIELD agent.   Ven 22 Fév - 14:02






« Tout ça pour une
histoire de photos... »


«Helmett & Vic»


Cela faisait à peine deux jours que Victoire était rentrée de Londres avec son cousin et John et la rouquine allait bien mieux qu'avant son départ. Avoir rendue une dernière visite à sa tante l'avait soulagée et apaisée, et elle avait à présent retrouvé la jovialité et l'optimisme qui lui étaient propre. L'abattement l'avait enfin quitté et elle était de nouveau ouverte et curieuse. Surtout envers son cousin qui restait bien mystérieux malgré tout. Elle pouvait comprendre après tout car cela ne faisait pas tellement longtemps qu'ils correspondaient et à peine trois jours qu'ils s'étaient rencontrés, mais elle brûlait de tout savoir, ou presque, sur son cousin.

Car s'il y avait bien un truc qu'elle ne comprenait pas, c'était pourquoi Helmett avait absolument tenue à tondre la pelouse de l'immeuble ? Certes, la concierge était ravie et semblait même enchanté par ce nouvel arrivant – car oui, le jeune homme s'était installé dans l'appartement de Victoire en attendant de s'en trouver un à lui ou, mieux encore, de construire la maison dont sa cousine avait toujours rêvé. Pour le moment, le nez à sa fenêtre, la jeune bibliothécaire observait le jeune homme musclé qui passait la tondeuse en boxer dans le petit jardin de l'immeuble. Boxer aux couleurs de l’Angleterre. Malgré le froid de la fin d'hiver. Il était fou.

Il était fou d'avoir laissé sa valise sans surveillance, aussi. La raison de Victoire se battait avec sa curiosité. Elle mourrait d'envie d'ouvrir la valise. En temps normal, la jeune femme n'aurait certainement pas hésité et serait passé à autre chose, mais depuis qu'elle était revenue de son voyage imprévue à travers le cosmos, de ses petites vacances surprises en compagnie de deux super-vilains, la mutante avait développé une légère tendance à ne plus être aussi sage que les images qu'elle trouvait parfois dans ses bouquins. Peut-être était-ce parce qu'elle avait dans l'idée de rejoindre Loki du côté obscure de la force ? En tous cas, la demoiselle se décida à cesser d'observer son cousin par la fenêtre pour s'approcher de sa valise.

Inspiration. On y va. La rousse ouvrit la valise le coeur battant, avant de la fouiller fébrilement. Sa main rencontra un morceau de papier qu'elle attrapa. Informations confidentielles, journal intime ? Elle n'allait pas tarder à le savoir. Dépliant la feuille, elle put y lire une écriture féminine, claire, qu'elle connaissait. Un coup d'œil au bas, elle put remarquer la signature ; ''Bridgett''. Une lettre de sa tante, tien ? Dire qu'elle ne lui avait jamais parlé de son fils. Et... Le doute saisie Victoire, et elle parcourue la lettre des yeux.

« Mon cher fils,
Ta jeune cousine à désormais 17 ans. C'est un jolie brin de femme, je dois te l'avouer. Dommage qu'elle soit... Qu'elle soit ce qu'elle soit, une mutante. Tu connais l'histoire, pas besoin de te la rappeler.
[…]
Tu pourras vérifier mes dire sur ces quelques photos, mon fils. […] J'ai réussis à la prendre sous sa douche et, comme tu peux le voir, et bien... »


Victoire ouvrit de grands yeux avant de replier et ranger la lettre. Comment ça ? Des photos ? Des photos d'elle nue sous sa douche ? Dans la salle de bain ? NUE ? Choquée. Victoire était choquée, c'était bien le mot. Elle se mit à fouiller dans la valise avec plus d'ardeur. Son cousin avait des photos d'elle nue à 17 ans. Et s'il avait conservé la lettre, il devait bien avoir conservé les photos, non ? Elle n'osait même pas y penser.

Victoire se rendit soudainement compte que le ronronnement rassurant de la tondeuse s'était arrêté. Elle se releva et se dirigea vers la fenêtre ; il n'y avait plus personne au-dehors. La panique la saisit alors qu'elle se jetait sur la valise pour tout ranger et la bouclé. Une fois ceci fait, son regard se posa sur le blouson de cuir de son cousin. Elle n'a pas regardé dans ses poches... Sa gorge se serre. Oserait-il ?... La jeune femme tendit la main et... La ramena contre elle immédiatement car la porte d'entrée s'ouvrait. Victoire accouru à la rencontre d'Helmett, chancelant légèrement devant le corps presque parfait de son cousin en boxer. Elle se rattrapa en allant l'enlacer, le remerciant pour avoir tondu la pelouse – elle se retint de faire tout commentaire par rapport à sa tenue et à l'étrangeté d'une telle action en hiver. Son corps était tout froid, pauvre garçon ! Victoire – qui était un chauffage sur patte – voulu se caler contre lui pour le réchauffer, mais le jeune homme semblait plutôt pressé.

Il partit avec son blouson ; mais la jeune Reecey n'avait pas dit son dernier mot ; elle se changea rapidement ; elle passa d'une robe à un jean et un sweat, avant de sauter dans le premier taxi venu ; elle suivit ainsi son cousin jusqu'à un certain endroit, son chauffeur ne pouvant aller plus loin. Très bien. La jeune femme termina le trajet à pied et réussit – elle ne sut trop par quel miracle – à pénétrer dans un bâtiment. Capuche rabattue sur la tête, elle passa en donnant son nom ; Helmett semblait ne pas être assez connu dans le coin pour que les employés de cette ''boîte'' inconnue assigne une tête au nom Reecey. Tant mieux pour elle. On lui fila une tenue noire bien moulante – géniale... - et un casque, qu'elle s'empressa de mettre. Ensuite, oh malheur, elle fut amenée jusque dans un hélicoptère. Comment allait-elle pouvoir traquer son cousin, à présent ? Anxieuse, elle se contenta pourtant de suivre l'employé sans parler. Une fois dans l'engin volant, elle remarqua la présence d'Helmett dans un coin. L'hélico décolla, Victoire avait le regard fixé sur son cousin. Elle n'était pas totalement perdue ; elle était avec lui. C'était déjà ça. Comment allait-elle lui expliquer sa présence ? « Oh pardon je voulais récupérer les photos de moi sous la douche? » Ahem. Le soulagement fut néanmoins de courte durée ;

- Pilote de l'hélicoptère : Agent Reecey, vous pouvez enlever votre casque.

Si le ton du pilote était amusé, Victoire, elle, ne l'était pas du tout. Il n'y avait aucun quiproquos possible ; Helmett ne portait pas de casque. La jeune femme sentait son regard rivé sur elle. N'ayant pas d'autre choix, elle enleva son casque le coeur battant. Il était de toute façon trop haut pour qu'il la jette par-dessus bord. Elle secoua la tête pour libérer ses cheveux, les lèvres pincées, les joues rougies. En plus, cette tenue collait au corps de façon très peu raisonnable.

- Pilote de l'hélicoptère : Je sais que vous êtes nouveau... Il marqua un temps d'arrêt, lorgnant sur la rouquine avant de regarder son pare-brise, un petit sourire aux lèvres....Nouvelle sur la base, mais les consignes et obligations du SHIELD ne changent pas d'un pays à un autre.

Le SHIELD ? Alors c'était donc ça ! Son cher cousin était un espion, et pas espion n'importe où, non. Agent du SHIELD ! Rien que ça ! Et bah dit donc... La jeune femme fixa le sol pendant quelques secondes, avant de foncer sur son cousin, la gorge serrée.

- Victoire : Je suis désolée Hel', je voulais pas...

Elle cacha son visage dans son cou, attendant la tempête.

Tout de même, il y avait de quoi se vanter. Elle avait réussit à pénétrer dans un hélicoptère du SHIELD, ce n'était pas rien ! Ah, Loki pouvait être fière d'elle car la jeune femme n'avait pas eut besoin de se faire capturer et enfermée dans une cage pour réussir une infiltration, elle.


(c) Ségo Soyana


Dernière édition par Loupiotte le Dim 28 Avr - 21:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 08 - To be or not to be... A SHIELD agent.   Dim 24 Fév - 15:10

Helmett Jason Reecey a écrit:
Depuis son arrivée à New York, le jeune homme était de moins en moins détendue. Tous les événements précédents l'avait fait longuement réfléchir, ce décidant ou non s'il devait avoir une discussion avec la rouquine. Bien sûr, il ne refuserait rien à la bibliothécaire, tant que ce n'est rien d'inégale. Les travaux pour leur futur maisons avançaient rapidement et la proposition l'avait mis en joie. Une maison pour eux deux. Ce scénario ressemblait à celui d'un film. Vivre assemble, en famille...
L'anglais passé la tondeuse - en slip - sur le minuscule jardin de l'immeuble sans se préoccuper des regards des habitants, ignorant même les ralentissements des voitures et du regard indiscret de la voisine. Il était dans les nuages, trop concentré sur sa « nouvelle vie ».
Il ne faut pas vraiment faire attention aux attitudes bizarres de l'agent. N'importe quelles activités sont gratifiante pour se débarrasser de son stress. Car qu'il le veuille ou non, son arrivée à New York le mettait hors de lui.

C'est toujours difficilement de rencontrer une personne que l'on connaît à peine et avec qui on va vivre. Toute la vie de sa cousine, lui a été détaillé pendant son enfance, son physique, sa scolarité, ses maladies, ses amoureux, bref toute sa vie privée. Comme quoi Helmett était destiné à devenir un agent. Mais si sa vie était complément différente des lettres et des photos ? Tout ceci est peu-être qu'un simple décor en papier mâché. Et si elle était une tout autre personne ?
Un petit « Bip » trident le ramena à la réalité. Sa montre le prévenez que c'était bientôt l'heure et qu'il avait glandé trop longtemps.
Calmement mais, pressé il éteint la tondeuse, la rendant à la concierge  chaleureux sourire puis se pressa d'arriver dans le lieu d'habitation de sa cousine. Helmett n'eut pas besoins de défoncer la porte - Helmett n'aime pas les portes, il a pris l'habitude de les défoncer à coup de pied lors de ses missions et se séparer de cette manie lui est très difficile. Puis un peu d'action est permis, non ? - Donc l'objet de bois détestable étant évidemment ouverte, il s'aperçut que la pièce principale était déserte. Personne. Victoire ne doit pas être bien loin
Les habitudes de l'agent étaient vraiment difficiles à battre. Un silence trop calme (désolé), un pas lent et sans bruit, la respiration presque coupé, bref l'anglais est un vrai fantôme. Les seules bruits qui interrompue ce silence venait de sa chambre. Il débarqua à l'intérieur prêt à sauter sur son effroyable ennemi, pas si effroyable que cela fait, puisqu'il s'agit juste de sa cousine mutante - censé être très dangereuse - qui se lança sur lui pour faire un... Un câlin comme disent les gens normaux.

Ne perdant pas de temps à parler et écouter la mutante, il l'enfila rapidement un pantalon, une chemise blanc moulant, attrapa son manteau et sauta par la fenêtre. Le sol amortit sa chute. Un simple et court appel suffit pour faire débarquer une voiture noire devant le lui. Pendant le trajet, ses lunettes fumée fut placée sur son nez, l'évitant d'être éblouie par le soleil une fois sortis du véhicule. Bien qu'elles furent d'une courte utilité puisque le propriétaire de la paire s'engouffra dans un tunnel sombre
Le couloir se transforma peu à peu en un souterrain blindé. Le logo du SHIELD apparut sur une entrée de plusieurs couches d'acier. Un scanner s'activa, n'interrompant pas sa démarche. Des bruits de confirmation fut émit de chaque coin. Après une séance habillage habituel pour l'agent, il rejoint un groupe d'espion visiblement l'attendait en silence.
Le nommé Reecey - en tenue d'espions très moulante. Ahem - garda une expression sérieuse et continua la marche  sans dire un mot, maintenant suivis de sa troupe, en chef de file.

Helmett : Tous les dispositifs sont en marche, Aucune défaillance ?

Agent du groupe : Aucune Monsieur

Bien. Commençons. Tachons de rester discret avec ses engins les erreurs sont moins prévisibles.

Vos ordres viennent d'être exécutés. Les agents arrivent par les différents locaux

Ça fait plaisir à entendre. Ne perdons pas plus de temps, je m'excuse pour cette faute.

Faut-il faire un examen ?

Non. Que chacun prennent leur poste.

Bien.

La marche précipitée les conduisirent vers une porte ronde en titane armé d'un clavier. L'anglais composa un code de 47 chiffres et trois mots et celle-ci s'ouvrit en propageant un nuage de fumée clair et une violente lumière solaire aveuglante. Les bruits des hélices informèrent sur le décollage des hélicoptères.
L'équipe montent à bord du dernier, l'équipage déjà à bord, l'anglais les saluts et part s'asseoir.
Le remue ménage de l'équipage de l'intéresse pas, il rumine dans son coin. Ses pensées sont ailleurs, ses yeux regardent par la vitre. Il n'écoute même pas les autres. Pourtant, quelle chose attire son attention. Le reflet de la vitre laisse deviner une couleur rousse familière. Il tourne la tête. Non. Ce n'est pas possible. C'est un rêve ! C'est une blague ! Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ?

Pourquoi la tignasse rousse est ici, dans l'hélicoptère - dans une tenue moulante - entouré d'espion du SHIELD.
Ça ne pouvait pas être pire, Helmett était à deux doigts de jeter sa cousine par -dessus bord et de tuer tout le monde pour effacer les traces de son manquent d'expertise ! Lui, un chef espion très sévère et sérieux, qui aime l'ordre et la disciple avait par mégardes laissé sa cousine le suivre et entrer si facilement dans l'hélicoptère. Soit c'est juste de la chance, soit la jeune rousse devrait se lancer dans une carrière d'espionne au lieu d'être une bibliothécaire.
Extérieurement Helmett resta calme avec un visage sans expression – pokerface- mais de l'intérieure c'était le déluge!

Victoire : Je suis désolée Hel', je voulais pas...

L'interpeller laissa Victoire ce nicher dans son cou et passa une main dans dos comme pour la rassurer.
Les regards des autres agents passaient de lui à la jeune femme, cherchant à faire le rapprochement des liens qui les unissaient. Mais L'anglais resta professionnel et se donna un ton bon enfant et accueillant - limite faire un sourire et un rire stupide-

Bienvenue à bord Mademoiselle Reecey - tourne la tête vers l'équipage - Agents, voici une nouvelle recrue. J'ai préféré garder la surprise avant de vous en avertir. Elle est un peu bouleversée, la mission l'enchante et la met toute en émois. Voyez des plus courtois avec elle... C'est l'une de mes proches... ma cousine

A ces mots, tous les équipages fit en bruit étranglé, saluant en « garde a vous » et se penchant le plus possible - heureusement les ceintures en empêchait-

En cœur « Excusez nous ! Bienvenue Agent Reecey ! »

L'agent anglais croisa les yeux de sa cousine, le regard lui donna le message de « si tu dis un mot gare a toi, on va avoir une petite conversation après tout ça »

Helmett garda le même regard qu'il adressa au pilote, qui n'osait plus tourné la tête.
Une voie plus féminine attira l'attention de la rousse

Si c'est votre première mission, restez en arrière. Nous manœuvrons pour vous. Vous n’auriez cas regarder et prendre exemple.

Mais Helmett n'avait pas vraiment envie d'être très gentil avec sa cousine (même si son infiltration était très réussie) Il sourit méchamment de l'intérieur. C'était l'heure de la vengeance, une vengeance douce et délicate, évidemment...

Ne vous inquiétait pas à ce sujet. La recrue va rester avec moi. Elle est venue spécialement pour apprendre le métier des sensations fortes, n'est-ce pas Victoire ?

Il lui adressa sourire ironique, vis-à-vis de l'expérience de la jeune femme. Très amusé de voir l'incompréhension de la rousse qui ne se doutait même pas de ce qui l'attendait.
Puis c'était aussi un agréable moment en famille - pour Helmett-.

Pilote: Nous arrivons à destination. Le radar vient de localiser la cible. à vous de jouer !

Helmett : Parfait, tout le monde en position.

Tous les agents partent à l'arrière, s'équipant rapidement et s'accrochant aux poignées. Le cousin attrape la fausse espionne par la taille

Toi tu restes avec moi.

Pilote : Ouverture des portes !

Les agents se lancent un par uns. L'air entre comme une énorme vague, décoiffant les deux Reecey.

Es-tu prête ?

Bien sûr ceci n'est pas vraiment une question. Sans attendre, l'anglais saute sans peur dans les cieux - sans casque- tenant fortement sa cousine contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 386
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 08 - To be or not to be... A SHIELD agent.   Dim 24 Fév - 15:15






« J’appelle pas ça voler,

j’appelle ça tomber

avec panache. »


«Helmett & Vic»


Victoire avait caché son visage dans le cou de son cousin avec la très forte envie de penser que « je les vois pas ils peuvent pas me voir non plus ». Évidemment, c'était loin d'être le cas... Elle sentit la main de son cousin passer dans son dos et fut légèrement rassurée ; bon, voilà qui n'allait pas si mal finalement ! Il n'avait pas l'air spécialement en colère ! La rouquine hésitait encore entre rester cachée ou se redresser, et n'avait absolument aucune idée de tout ce que pouvait penser les autres agents du SHIELD présents dans l'hélicoptère. Qu'importe, elle s'en fichait royalement ; qu'ils croient ce qu'ils veulent après tout, tant qu'il ne pouvait pas deviner qu'elle avait les anneaux du Mandarin et la cape de Loki cachés chez elle – cela aurait posé quelques petits problèmes évidemment car si elle les avait, c'est bien qu'elle avait côtoyé ces deux ennemis du SHIELD et qu'elle se doutait bien que son cousin ne croirait pas une seule seconde qu'elle les avait volé...

- Helmett : Bienvenue à bord Mademoiselle Reecey.

Bienvenue à bord ? Vraiment ? Victoire se dit que finalement, c'était peut-être le bon moment pour arrêter de se cacher dans les jupons de son cher cousin – ou plutôt dans son kilt, même s'il n'en porte pas là tout de suite, mais qu'il a plutôt l'une de ces... Magnifiques... Tenue du SHIELD. Il tourna la tête vers le reste de l'équipage et Victoire en fit de même, sans pour autant quitter les bras de son cousin – on est jamais plus en sécurité qu'entre les muscles d'un membre de votre famille.

Un grand sourire illumina finalement le visage de la rousse, qui était heureuse d'être présentée comme la cousine d'Helmett – ce qui était vrai en plus. En revanche, elle était piquée par la curiosité ; quelle mission ? Enchantée ? Okay, elle allait faire semblant (quoi que ce ne fut pas tellement difficile), même si elle ne comprenait pas tout. La soudaine attitude des espions l'amusa. Au garde-à-vous pour elle ! Que c'était jouissif.

- Agents : Excusez nous ! Bienvenue Agent Reecey !

Agent Reecey ? Comme ça sonnait bien ! Mais déjà pris, désolé. Elle n'avait pas tellement l'envie de devenir agent, mais le regard que son cousin dardait sur elle la retint de faire tout commentaire. Elle avait compris le message ; elle serait sage et ferait ce qu'on lui demanderait de faire... En espérant que cela soit dans ses cordes. Une voix moins grave s'adressa à elle, et la rousse tourna rapidement la tête pour voir le seul agent féminin présent dans l'avion – sans se compter elle évidemment.

- Agent F. : Si c'est votre première mission, restez en arrière. Nous manœuvrons pour vous. Vous n’auriez cas regarder et prendre exemple.

Ah ben tien, en voilà une bonne idée ! Victoire hochait la tête et allait remercier la demoiselle, mais son adorable cousin fut plus rapide...

- Helmett : Ne vous inquiétait pas à ce sujet. La recrue va rester avec moi. Elle est venue spécialement pour apprendre le métier des sensations fortes, n'est-ce pas Victoire ?

Si la jeune femme ne se départie pas de son sourire enchanté et ravie, ses doigts, en revanche, se crispèrent sur le bras de son cousin, lui faisant bien comprendre qu'un jour ou l'autre, il lui paierai ça. Oui, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité.

- Victoire : Évidemment ! Je serais indigne de mon cousin si je n'aimais pas les sensations fortes !

Petit rire. On détend l'atmosphère. Helmett, gare à tes fesses, tu vas voir, un de ces jours, y'aura une jolie trace de semelle toute boueuse. Tout de même, Victoire était un peu inquiète. Son cousin ne mentait pas ; elle l'aurait su. Des sensations fortes, hein ? De quel genre ? Ça ne pouvait pas être pire que Jotunheim, n'est-ce pas ?

- Pilote : Nous arrivons à destination. Le radar vient de localiser la cible. à vous de jouer !
- Helmett : Parfait, tout le monde en position.

Toujours tranquillement installée sur les genoux de son cousin, Victoire observait les agents se préparer à faire... A faire quoi, d'ailleurs ? La bibliothécaire – ou du moins l'ex-bibliothécaire – se retrouva debout à son tour, alors qu'Helmett attrapait sa taille.

- Helmett : Toi tu restes avec moi.

Oui monsieur, bien monsieur. On va où ? On fait quoi ? La demoiselle voudrait bien un peu plus d'explication sur la mission dans laquelle elle vient d'être embarquée sans le vouloir.

- Pilote : Ouverture des portes !
- Helmett : Es-tu prête ?

Victoire pâlit en voyant les agents se jeter dans le vide. Et puis quoi ? Helmett voulait la faire sauter ? Non non non non non ! Jamais de la vie !

Mais Helmett sauta quand même, et sans casque, en serrant sa cousine pour qu'elle ne s'échappe pas dans les airs, merci bien. La dernière fois qu'elle avait fait un truc dans le genre, c'était d'abord avec le Mandarin qui montait dans les airs, puis avec Loki qui faisait du sur-place dans les airs. Et elle n'avait pas aimé, mais alors pas du tout. Alors imaginez un peu ce troisième cas de figure où elle était avec son cousin et où elle tombait en chute libre. L'horreur.

La rousse entortilla ses jambes autour de la taille de son cousin et agrippa ses bras quelque part au niveau de son cou, à la manière d'un asticot, avant de lui hurler quelques jolis noms d'oiseaux jusqu'à ce que ses paroles ne fussent plus qu'un cri strident.

Est-ce qu'un jour les hommes allaient comprendre qu'elle avait HORREUR de savoir qu'elle, elle le pouvait pas voler, mais qu'elle avait encore plus horreur de voir le sol se rapprocher à si vive allure. Ils allaient s'écraser pathétiquement au sol, à moins que son cousin soit un mutant capable de voler... Son cri se fana finalement dans sa gorge, et elle se contenta de fermer les yeux très fort. Adieu monde cruel.


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 08 - To be or not to be... A SHIELD agent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
08 - To be or not to be... A SHIELD agent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nouvelle série qui succèdera à The Shield
» THE SHIELD
» The Shield (Introduction)
» [SERIE US] THE SHIELD (série terminé)
» HUMVEE M1025 - "Operation Desert Shield 1991"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Archives :: Victoire S. Reecey (Sigyn)-
Sauter vers: