AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 12 - The Beauty and the [Goat] God

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: 12 - The Beauty and the [Goat] God   Lun 8 Avr - 23:08






« It's madness »

«Loki & Vic»


Victoire était assise pas terre au milieu de sa chambre. Elle ouvrait ses derniers cartons, qui attendait depuis un peu plus d'une semaine qu'elle daigne s'en occuper, procédant avec logique et méthode... Ce qui revenait à en avoir étalé la quasi-intégralité au sol, en sachant que ce qui n'y était pas était tout simplement encore au fond des boîtes. Elle posa un regard blasé sur les vêtements qu'elle tentait de trier sans parvenir à un résultat qui lui convenait tout à fait. Une chaussette verte, une chaussette rouge... Okay, et où étaient les deuxièmes ? Quand elle avait déménagé de l'appartement à la maison, elle avait vidé ses armoires en vrac dans les cartons, pour les affaires qui n'étaient pas fragile. Encore un signe de sa grande organisation. Elle soupira en les jetant à l'autre bout de la chambre et se décida finalement de tout plier, de ranger pantalon sur pantalon, robe sur robe, etc. Une fois ce travail fastidieux fait – et le tout rangé plus ou moins bien dans son dressing – elle put aller vider le reste du dernier carton. Une vieille couverture, trois culottes, l'autre chaussette rouge... Ses doigts effleurèrent un tissus doux et soyeux alors qu'elle jetait un coup d'œil à son réveil. Intriguée, elle en oublia de regarder quelle heure il était pour sortir la chose douce du carton. Un sourire apparu sur son visage alors qu'elle faisait glisser un long morceau de tissus vert, épais, sur lequel était accrochée une magnifique broche en or fin. Elle se releva, sans se départir de son sourire radieux au contraire ; elle sauta jusqu'à son miroir pour passer ce qu'elle avait entre les mains sur ses épaules. La cape de Loki. Elle fit un tour sur elle-même, appréciant du regard les reflets de vert que créaient les mouvements de la cape sous la lumière. Un claquement de porte la fit sursauter et jeter la cape sous son lit. Elle avança sur la pointe des pieds jusqu'à sa propre porte pour jeter un coup d'œil dans le couloir. Ce n'était rien, juste son cousin qui venait de partir dans le jardin. Elle referma sa porte en soupirant et récupéra la cape en l'époussetant, retrouvant son sourire naïf. Sourire qui se crispa légèrement en se souvenant de sa dernière rencontre avec le dieu des mensonges, qui ne s'était pas vraiment terminée de la meilleure façon qui soit. Tout ça à cause d'Helmett, justement. Elle soupira légèrement en reposant la cape sur son lit, en se disant qu'un jour, peut-être, il faudrait qu'elle la lui rende. La rouquine retourna à ses cartons, pour en tirer un truc empaqueté... Au papier cadeau douteux. Un cadeau de Noël, de toute évidence. Assez abîmé pour en conclure que...

Que c'était celui qui avait traîné dans sa bibliothèque depuis automne dernier. Qu'elle avait relégué au rang de cadeau de noël, puis qu'elle n'avait finalement pas offert. Qui avait subit l'assaut du Mandarin sur sa bibliothèque – ou du moins son ex-bibliothèque. Cadeau destiné à Loki, et qui allait bel et bien lui parvenir un jour. Elle déballa le paquet pour jeter le papier usagé à la poubelle et courut jusqu'au salon ouvrir la baie-vitrée pour demander à Helmett où était passé le papier cadeau. Une quinzaine de minutes plus tard, elle mettait la main dessus. Et une autre quinzaine de minutes plus tard, après trois tentatives infructueuses, elle avait enfin fait un bel emballage. Et elle était assez fière d'elle. Elle vida son dernier carton en deux temps trois mouvements avant d'enfiler une jolie robe. La jeune femme attrapa le paquet et l'enroula dans la cape en veillant à garder la broche cachée, avant de prévenir son cousin qu'elle sortait. Quoi, pourquoi, où, comment, avec qui? De dieu ! Elle n'était plus une gamine, elle avait le droit d'aller où elle voulait, avec qui elle voulait pour faire ce qu'elle voulait ! Il ne voulait tout de même pas un compte-rendue détaillé à l'extrême de chacun de ses déplacement ? Alors oui, je suis allée aux toilettes. Seule. Passionnant hein ? Comment ça ''qu'est-ce que j'y ai fait''?! Non, vraiment, ça n'était pas une vie. Mais quand vous savez votre cousin capable de vous coller un GPS derrière l'oreille, une balise quasiment indétectable évidemment, et bien... Vous vous méfiez quoi. Votre confiance en cet individu s'en trouve légèrement réduite. Et encore, le ''légèrement'', c'est bien parce que c'était Victoire ; si cela ne tenait qu'à moi, jamais je n'aurais accepté de vivre dans la même maison qu'un tel individu, fusse-t-il mon cousin, et même si j'y trouvais beaucoup d'intérêts. Enfin bref, Victoire prévint donc son cousin qu'elle sortait pour la soirée, et qu'elle ne savait pas quand elle rentrerait. Elle ne lui laissa pas le temps de répliquer qu'elle fonça au garage. Elle porta un regard triste et désolé sur sa Harley, mais elle ne pouvait décemment pas prendre sa moto avec cette tenue – même si quand elle n'avait que ça, elle serait sûrement partie avec tout de même. Non, elle grimpa plutôt dans la magnifique Mini Cooper décapotable bleue que lui avait offert son cousin qui jugeait dangereux pour elle l'utilisation de sa moto... Comme si elle allait arrêter de rouler en Harley juste parce qu'à présent, elle avait une voiture. Il fallait être malade pour penser une chose pareille !

La jeune femme posa son sac, la cape et le paquet sur le siège passager, avant d'ajuster son rétroviseur. Elle passa rapidement une main dans ses cheveux – légèrement ondulés car pas lissés – avant de prendre une grande inspiration. Elle savait conduire. Elle savait conduire, elle savait conduire. Elle en avait juste un peu moins l'habitude, mais elle savait conduire. L'appréhension des premières minutes passée, elle se dirigea tranquillement vers Broadway. Et plus elle s'en rapprochait, plus elle se demandait si c'était vraiment une bonne idée. C'était bien la première qu'elle allait le voir d'elle-même. Ils ne s'étaient à chaque fois rencontrés que par hasard, après tout. Et s'il ne voulait tout simplement pas la voir ? Et s'il était encore en colère à cause d'Helmett ? Et si... Avec des ''si'' on refaisait le monde, et Victoire n'avait pas vraiment besoin de ça. Elle vivait déjà bien assez de choses peu communes à son goût pour, en plus, refaire le monde avec des ''si''... Oh et puis zut. Quand faut y aller, faut y aller ! Et il ne sera pas dit que la rouquine puisse faire demi-tour et aller se cacher derrière les pistolets de cousin-Helmett parce qu'elle avait une boule dans le ventre à l'idée d'aller voir Loki après tout ce qu'elle avait vécu ! Victoire gara la voiture sur le petit parking à côté du Burlesque, et ferma sa portière. Elle fit le tour pour récupérer ses affaires... Qui ne rentraient malheureusement pas dans le sac. Elle soupira, ferma la Mini et se dirigea vers le cabaret.

Il était moins tard que la première fois qu'elle s'y était rendue. Et, surtout, la nuit ne tombait plus aux alentours de 17h. Le temps était clément, doux même. Elle ne risquait pas de s'y retrouver bloquée par une soudaine tempête de neige, cette fois-ci. Une dernière inspiration, et Victoire ouvrait la porte. Elle entra dans le cabaret, en parcourant la pièce des yeux. Elle n'avait pas changé. Elle espérait juste qu'on ne la reconnaîtrait pas forcément comme étant la jeune femme qui avait commandé un chocolat chaud avec des chamallows... Et apparemment non. Pour ne pas recommencer son ''erreur'', elle préféra commander un Whisky. Une fois servie, elle fila directement à la table qu'elle avait occupée la dernière fois, s'asseyant exactement là où elle avait déjà posé ses fesses. Et dire que ce n'était pas fait exprès serait mentir. Elle fit glisser ses affaires contre la fenêtre, avant de se remémorer avec un petit sourire tout ce qui s'y était passé. Là, la tête d'un homme avait cogné violemment contre la table et, à peu près ici, le dieu des méfaits avait posé son verre sur une goute de sang qui était tombée. Loki s'était appuyé sur ce coin de table et elle s'était assise à côté. Et... Victoire secoua la tête en étouffant un léger rire, toute appréhension disparue. La jeune femme bu une petite gorgée de Whisky tout en sortant son portable, pianotant en attendant son prince charmant – qu'elle n'avait pas encore vu, mais qu'elle ne guettait pas moins.


(c) Ségo Soyana


Dernière édition par Loupiotte le Dim 28 Avr - 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 12 - The Beauty and the [Goat] God   Dim 28 Avr - 20:26

Loki a écrit:

He is a villain by the devil's law
He is a killer just for fun, fun, fun, fun


Les journées d'un super-vilain étaient loin d'être de tout repos : emmerder les gentils, préparer deux trois complots intergalatiques, trouver un costume pour un mariage, vérifier que vos alliés ne sont pas en train de vous trahir dans votre dos, tuer quelques innocents, huiler ses cuirs, s'occuper de ses alliés, détruire un ou deux immeubles, tenter des gentils pour les faire passer du côté obscur, semer Thanos et ses sbires...

Et récupérer un maximum d'informations sur tous les mutants, super-héros, agents et projets secrets qui pouvait lui servir : Il aurait fallu être Heimdall pour arriver à tout savoir, mais Loki se flattait qu'il n'était pas si mauvais à ce jeu lui-même. Lors de ses précédents passages sur Midgard, il n'avait pas eu l'impression que la vie s'agitait au tant : aujourd'hui, la planète devenait presque intéressante. Ses habitants s'agitaient en tous sens, comme s'ils avaient soudainement décidés de jouer un rôle d'importance dans les neuf royaumes, comme s'ils voulaient prouver qu'ils n'étaient pas si faciles à dominer. Loki était tout de même convaincus que si, mais certains humains devenaient presque intéressants. Entre les super-héros, les mutants, les anti-mutants...Il se renseignait sur chaque groupe en présence, s'amusant à remettre de l'huile sur le feu et à semer le chaos. Ils les auraient, d'une manière ou d'une autre.

En cette fin d'après-midi, il rentrait au Burlesque. Qu'allait-il faire ce soir là ? Compulser un grimoire, s'essayer aux potions ou aux enchantements d'objets ? S'immiscer dans l'une des soirées mondaines que le gratin de New York adorait, au point qu'il y en ait une presque chaque soir, des abrutis en costume discutant du problème mutant un verre de champagne à la main. S'ils savaient que Loki, dieu d'Asgard venait parfois profiter de leurs petits fours et tendre l'oreille... En tous cas Loki devait trouver quelque chose à faire pour ne pas sombre dans l'ennui d'une petite vie paisible.
Il rentrait au Burlesque, encore tranquille à cette heure, particulièrement depuis qu'il faisait beau. Loki balaya l'endroit du regard, mais tout était tranquille et le cabaret avait plus des allures de bar lounge que de cabaret, malgré la musique d'ambiance. Comme le barman lui faisait signe, le dieu s'y arrêta un instant :

« -On a reçu une invitation pour vous, monsieur Liesmith. Et la rouquine aux chamallows est revenue. »

Loki ignora superbement le clin d'oeil grivois que lui adressa l'humain, mais prit l'enveloppe qu'il lui tendait. Tout en l'ouvrant distraitement, il chercha Victoire : pas difficile de trouver la jeune femme, les tables du cabaret n'étant pas toutes remplies. Elle était à nouveau près de la fenêtre, là où ils s'étaient vu la dernière fois, et qui se trouvait sur son chemin pour aller dans ses appartements. Loki parcourut rapidement le carton d'invitation : une soirée, donnée par le maire où on allait sans aucun doute parler des sentinelles, des mutants, et de quelques dossiers et projets classés secrets défense dans les coulisses. Ce soir, à Manhattan. Il irait. Loki repassa mentalement sa garde robe en revue, et, tout en jouant avec le carton d'invitation, traversa le cabaret.

« - Le rat de bibliothèque est devenu un client fidèle, à ce que je vois. »

Jeta Loki alors qu'il passait près de la table où était installée la jeune femme. Il ne ralentit pas, ne s'arrêta pas près d'elle. Il lui lança simplement un bref regard, très bref, juste assez pour savoir qu'elle avait arrêté le chocolat chaud aux chamallows pour passer au whisky ( beaucoup plus dans l'atmosphère du cabaret, et Loki veillait personnellement à ce que le whisky du Burlesque soit toujours de première qualité – on est un dieu ou on ne l'est pas ) et qu'elle s'était visiblement déjà bien installée, entassant ses affaires près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 12 - The Beauty and the [Goat] God   Dim 28 Avr - 20:37






« It's madness »

«Loki & Vic»


Victoire observait l'écran de son smartphone avec un air sérieux collé au visage. Si elle regardait d'abord ses mails, le nombre de visiteur sur le site de la bibliothèque, les derniers article du très célèbre Daily Bugle, pour finir sur son dossier spécial Loki. Elle parcourut rapidement les quelques photos qu'elle avait de lui avec un petit sourire accroché au visage, avant d'aller supprimer son historique d'appel. 35 Appels en absence d'Helmett... A peine collant, le cousin. Faut dire que depuis le bal, depuis qu'il l'avait vu en compagnie du Dieu de sa vie, il était devenu méfiant. Elle lui avait sortit de beaux mensonges – et heureusement que la mutation n'était pas forcément une histoire de parenté, sinon elle était mal – en disant à l'agent du SHIELD qu'elle avait été entraînée dans cette danse contre son gré, et qu'on évite de déplaire à un dieu des méfaits qui vous prend en otage sur le moment... Heureusement qu'Helmett était assez naïf pour croire sa cousine. De plus, il voulait tellement qu'elle rejoigne le SHIELD qu'on pouvait presque dire que Victoire était un agent réserviste. Cela l'avantageait, d'un certain côté ; elle avait accès à certains dossier en usurpant le nom de son cousin – était-ce vraiment de l'usurpation puisqu'ils avaient le même nom ? – et récoltait ainsi quelques informations... Confidentielles. Qu'elle pouvait ensuite aller dire à son – à ses – vilains préférés. Il lui fallait juste éviter de se faire repérer... Simple comme bonjour !– ahem.

Quand Loki entra dans le Burlesque, Victoire le repéra immédiatement. Mais comment en aurait-il pu être autrement, vu comme elle s'appliquait à surveiller les allers et venus du cabaret ? Qu'il eusse échappé à son regard aurait été un miracle, et aussi une grande honte pour la rouquine ; le rater, lui ? Impensable. Elle le vit se diriger vers le barman, avec qui il échangea quelques mots et... Elle tourna subitement la tête vers son verre de Whisky ; il ne faudra tout de même pas qu'il ait l'impression qu'elle l'espionne, tout de même ! La bibliothécaire attrapa son verre pour en boire une petite gorgée, alors qu'elle entendait quelqu'un approcher. Et par quelqu'un, elle entendait...

- Loki : Le rat de bibliothèque est devenue un client fidèle, à ce que je vois.

Rat de bibliothèque, toujours – souvent – ce petit surnom. Elle esquissa un sourire amusé ; On se demande pourquoi, pensa-t-elle en réponse aux paroles du dieu. Si maintenant on était client fidèle au bout de deux visites, alors elle était fidèle à beaucoup d'endroits. La rouquine releva le regard vers lui, constatant qu'il ne s'arrêtait même pas. Il avait à peine jeté un regard à la table, la blessant dans son égo amoureux, et continua son chemin. Quoi ? Comment ça ? La jeune femme venait exprès pour le voir et il lui adressait à peine une phrase et un regard ? Elle qui avait hésité à venir, elle aurait finalement mieux fait de rester chez elle. Non, non. Elle ne le pensais pas vraiment ; il était là et... Et s'il fallait qu'elle lui court après, elle allait le faire. Elle le ferai, et sans problème. Ce n'est pas comme si elle n'avait pas l'habitude, après tout... Elle arrivait même à le faire, sans le faire exprès. Sûr que ça lui plaisait, en plus !

- Victoire : Lojognhm... Oulah. Loki, John ? Elle devait bien avouer que l'appeler John lui faisait tout drôle, maintenant qu'elle pensait à ''son chaton'', mais... Si c'était comme ça qu'il était appelé ici, elle n'allait pas crier « Loki ! », parce que premièrement, ça risquait de faire rater sa couverture, deuxièmement on risquait de la prendre pour... Mieux valait ne pas y penser, et, troisièmement, pas sûr qu'il apprécie le tout. John ! finit-elle par réussir à articuler.

Elle attrapa rapidement toutes ses affaires, en vrac dans ses bras, pour quitter la table. La rousse jeta un regard désolé à son verre encore à moitié plein – ou à moitié vide, comme vous préférez, avant de suivre le bel homme brun tout en essayant de ne rien perdre en route. Comme il se dirigeait vers... Ailleurs, elle ne savait pas vraiment où – mais elle s'imaginait que ce n'était pas les toilettes – elle hésita pendant une fraction de secondes à s'imposer et le suivre, puis jugea que ce n'était pas vraiment la meilleure façon de procéder avec Loki.

- Victoire : Je peux ?... demanda-t-elle d'une voix légèrement hésitante. Je... Hum. J'ai quelques choses pour vous . ajouta-t-elle avec un sourire en désignant d'un léger signe de tête le paquet, enroulé dans la cape.

Elle jeta un rapide coup d'œil à la porte qu'il avait ouvert, juste assez pour y apercevoir un lit. Si Victoire s'était rendue au Burlesque, c'était parce qu'elle l'avait croisé ici la fois où il avait tant neigé, et qu'elle ne savait pas où aller pour le voir... Mais finalement, elle était plutôt bien tombée, s'il vivait ici. Le hasard faisait bien les choses, au final.


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 12 - The Beauty and the [Goat] God   

Revenir en haut Aller en bas
 
12 - The Beauty and the [Goat] God
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [KMovie] 200 Pounds Beauty
» Blythe Beauty Contest 2009 Winner : Nanairotentou [BHC]
» Blythe Beauty Contest 2010
» Mode studio beauty
» Libba Bray: A Great and Terrible Beauty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Archives :: Victoire S. Reecey (Sigyn)-
Sauter vers: