AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Celui qui retirera l’épée de cette pierre et de cette enclume sera roi de toute l’Angleterre »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: « Celui qui retirera l’épée de cette pierre et de cette enclume sera roi de toute l’Angleterre »   Lun 3 Juin - 15:29

© crédit
Arthur Pendragon
« Il y a pire que la mort, il y a la perte de l’espoir. »


Qui suis-je ?
♔ Moi c’est Arthur Pendragon, et j’appartiens au conte Merlin L'enchanteur. Physiquement, on me donne 28 ans. Dans la vie je suis Roi, mais je suis un criminel "pour la justice" (ça sonne super bien :101:) la nuit, et avocat le jour, mais mes véritables passions sont la justice, le combat à l'épée, l'équitation, la bonne gestion de mon royaume... Morgane (mais chut). Je suis actuellement cocu célibataire. Je suis hétéro et vous n'avez aucune chance ! Je fais partie des Je sais qui j'suis mais je suis paumé et je ressemble beaucoup à Tom Hiddleston
Mon caractère
Arthur est un homme sage et droit. Il a un sens aigu du devoir. Courage, loyauté et honneur sont trois adjectifs qui lui sied à merveille. Il a également un grand sens de la justice, qu'il essaie de rendre la plus juste possible. C'est un homme calme et réfléchie, comme un roi doit l'être, qui sait faire preuve de compassion et d'écoute pour ses sujets. Bien qu'intelligent, Arthur a toujours préféré demander conseil à son cher ami Merlin, afin de ne pas prendre de décisions trop importante sans avoir d'avis extérieur au sien.

Depuis qu'il est arrivé à Storybrooke, Arthur a dû faire beaucoup d'effort pour réussir à s'adapter à la vie du "monde normal", afin qu'on ne sache pas qu'il a gardé toute sa mémoire grâce à sa chère épée. La seule personne qui sache qu'il a encore ses souvenirs d'avant la malédiction est Merlin. Sinon, il le cache à tout le monde, et surtout devant Morgane. Arthur espère pouvoir retrouver rapidement Camelot, en attendant, il essaie de mettre des bâtons dans les roues de Régina, notamment en étant Avocat, ou en ayant "monté" un groupe de "faux criminels" (les "BG", ou le "BADASS GANG" faut bien essayer de s'intégrer à l'époque !), caché sous l'association caritative de "Brocéliande", qui vient en aide aux personnes en difficultés...

Il était une fois
Avant la Malédiction :

Arthur est né d'une liaison interdite entre Uther Pendragon, roi de Bretagne, et Ygraine, femme d'un de ses vassaux, réputée pour être la plus belle du royaume. Le fils illégitime du roi naquit à Tintagel, en Cornouailles, mais il est immédiatement récupéré par Merlin. Le magicien plaça le nourisson dans la famille d'un noble, Ector, afin qu'Arthur soit élevé avec Kay, le fils de celui-ci. Merlin se garda bien de dire que le poupon qu'il venait de leur apporter était le fils de leur défunt roi, et qu'il était destiné à prendre un jour le trône de Bretagne.

S'ils furent élevés ensemble, Kay a toujours été préféré à Arthur, qui a bien retenu qu'il n'était que le « demi-frère » de Kay. Merlin se chargea de son éducation, afin de lui inculquer des notions et des valeurs qui lui serviront lorsqu'il sera roi. Malheureusement, le percepteur du jeune Arthur s'envola de colère et disparu, lorsqu'il appris que son petit protégé était tout heureux de devenir l'écuyer de son frère de lait. C'est ainsi qu'ils se rendirent à Londres, pour Noël, où se tenait un grand tournois de chevalerie. Mais Arthur avait oublié l'épée de Kay, alors que son tour était pour bientôt ; il couru jusqu'à leur auberge. Cette dernière était malheureusement fermée, son propriétaire étant partie assister aux tournois.

C'est désespéré qu'Arthur revenait sur ses pas, avant d'apercevoir une épée fichée dans une enclume. Son dernier espoir. Il s'y dirigea, n'ayant nullement connaissance de la prophétie entourant cet épée, et dont il était l'acteur principal. C'est sans grand effort qu'il parvient à la sortir de la pierre, et la porte directement à Kay. Celui-ci se rendit immédiatement compte qu'il ne s'agissait pas de son épée et, au moment où il allait réprimander Arthur, vit l'inscription gravée sur la lame. A la demande d'Ector, Arthur les conduisit jusqu'à l'enclume, dans laquelle il réintroduisit l'épée. Suivit de près par tous les chevaliers, qui ne tardèrent pas à défiler pour essayer de la retirer de l'enclume. Après tout, si un gamin avait pu la libérer, pourquoi pas eux ? Mais ils durent vite se rendre à l'évidence ; Arthur était l'héritier de la Grande Bretagne, et Kay fut d'ailleurs l'un des premiers à lui prêter allégeance, contrairement à ce que l'on aurait pu croire.

Merlin décida alors de revenir vers Arthur, heureux que son petit protégé accomplisse vaillamment sa destiné, mais également – et surtout – pour le conseiller afin que le gamin qu'était encore le nouveau roi de Bretagne soit un bon souverain pour les Bretons.

Suivant les conseils de Merlin, Arthur s'établit à Camelot et créa l'ordre des Chevaliers de la Table Ronde, composé des meilleurs chevaliers de son royaume. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, comme on dit. Pour cette première année à Camelot, la Beltane fut magnifique. Une fête du printemps pleine de fleurs et de gaieté, la plus belle qu'on ai vu depuis longtemps. Et peut-être d'ailleurs que la vierge qu'on lui présenta ce jour-là fut aussi belle que la fête. En tous cas, elle était d'une beauté enchanteresse. Ses cheveux soyeux – aussi noirs que les ailes d'un corbeaux –, ses magnifiques yeux vers, sa peau douce et laiteuse, ses lèvres... Une jeune femme qu'on aurait pu comparer à Aphrodite elle-même, quoi. Leur nuit d'amour consommé, la belle disparu ensuite. Enfin, disparaître ne fut pas le mot exacte, puisque Arthur tint à garder contact avec elle. Il demanda également à Merlin des informations sur la demoiselle, et c'est ainsi qu'il apprit qu'il s'agissait de Morgane... Sa demi-sœur. Si cette nouvelle le choqua d'abord – il avait pratiqué l'inceste !– elle finit rapidement par ne plus lui peser sur la conscience ; oui, ils avaient pratiqués l'inceste, et alors ? Il ne savait pas qui elle était, ils n'avaient pas été élevés ensemble, elle n'était ''que'' sa demi-soeur... Autant de bonnes raison pour se faire pardonner, n'est-ce pas ? Et puis, vous savez. Une passion peut s'allumer en quelques secondes, mais il est toujours bien plus difficile de l'éteindre.

Elle s'éteignit cependant – ou s'atténua considérablement – lorsqu'il revint victorieux d'une guerre en Gaule et épouse Guenièvre, fille de Léodagant, qu'il a aidé durant ces combats. Arthur tombe éperdument amoureux de la jeune femme, à son plus grand damne, ne semble pas éprouver les même sentiments à son égard. Et ses craintes se confirmèrent puisqu'il appris – par le biais de Morgane – qu'il était cocu avec... Lancelot. Son ami Lancelot. Si la colère d'Arthur est grande, autant envers sa femme qu'envers son ami, cela ne l'empêcha pas de leur pardonner rapidement cette adultère. Les deux amis se réconcilie, et font encore quelques batailles en Gaule, avant que les deux amants ne reprennent leurs activités. Triste et enragé, Arthur est recueilli par Morgane, avec qui il se rendra coupable d'inceste. Lorsqu'il revient à Camelot (en possession d'un magnifique fourreau pour Excalibure, confectionné par sa demi-sœur, enchanté afin qu'il ne puisse recevoir de blessures fatale), il doit défendre l'honneur de sa femme qui est accusée d'avoir tenté d'empoisonner Mador de la Porte. Mais c'est Lancelot – déguisé – qui sauva l'honneur de la belle demoiselle, retombant une fois de plus dans l'adultère.

Chose que le roi ne supporte pas ; il condamne alors celle qu'il aimait au bûcher, mais une fois de plus, Lancelot la sauve à temps. Un combat s'engage alors entre les deux amis, gagné par Lancelot, qui épargne son roi. Arthur décide alors d'accorder son pardon à Guenièvre et Lancelot, brisant leur union afin que les deux jeunes gens puissent vivre leur amour sans tomber dans le pêcher. Arthur décide ensuite de continuer sa conquête de la Gaule, mais il en est empêché par un événement imprévu ; un étrange orage violacé...

Après la Malédiction :

Arthur s'éveilla dans un grand lit. Il ne compris pas ce qui lui était arrivé ; il se tenait là, debout, sur le grand balcon de sa chambre, réfléchissant à quelques plans d'attaque et pensant, non sans un soupir, à l'amour qu'il avait pu éprouver pour Guenièvre. Et puis ce nuage violet. Il avait empoigné Excalibure, prêt à se battre, sentant que cela n'avait rien de normal et... Et puis il s'était réveillé là.

Le roi fit rapidement le rapprochement ; il venait de subir une malédiction. Et de tout ce qui se trouvait ici, il n'y avait rien de normal. Étant un homme intelligent, il comprit rapidement que les habitants de « Storybrooke » avaient tous perdus la mémoire – ou presque. Il repéra the Evil Queen, qui semblait avoir manigancé tout ça, et décida alors d'imiter ses compatriotes, faisant semblant d'avoir lui-même oublié qui il était et d'où il venait. Il garda malgré tout son prénom et son nom, mais cacha précautionneusement Excalibure et son fourreau...

Arthur ne tarda pas à retrouver Merlin, qui avait lui-même gardé ses souvenirs. Il partagea alors son secret avec le magicien, et ce fut bien le seul. Lorsqu'il croisa Morgane (Merlin lui avait dit qu'elle non plus n'avait pas oublié d'où ils venaient), Arthur fut plus décidé que jamais à faire croire aux autres qu'il était... « normal », dans cette étrange normalité qu'était Storybrooke. Brillant, il apprit rapidement tout ce qu'il lui fallait savoir et devint avocat. Riche, habitant un beau manoir, il se mit en quête de ses chevaliers. Il en trouva et reconnu quelques-uns, tels que Tristan, Lancelot, Gauvain ou Perceval, avec qui ils ouvrit une association caritative nommée « Brocéliande », pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Cette association n'étant là que pour couvrir leurs activités nocturnes plus criminels ; voler, récolter quelques informations... Pas pour leur propre compte, évidemment. Il nomma leur petit groupe le « BADASS GANG », ou les « BG » pour faire plus court.

Mais Arthur ne perd pas son but premier de vu ; regagner Camelot, et ce par tous les moyens...



Spoiler:
 


Codage & apparence par © SweetyBB

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
 
« Celui qui retirera l’épée de cette pierre et de cette enclume sera roi de toute l’Angleterre »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ilakaka Madagascar saphir
» celui qui as la plus grosse . . .
» [Lovecraft, H.P] Celui qui chuchotait dans les ténèbres
» Shojo: Celui que j'aime [Clamp]
» [Ollivier, Mikael] Celui qui n'aimait pas lire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Forum RPG :: Personnages Originaux :: Legolas Greenleaf-
Sauter vers: