AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Sam 10 Aoû - 22:59



This date is not gallant, just... Working.
« Lie to me »

Loki & Natalia

Dès qu'elle avait put s'échapper du SHIELD, Natalia n'avait pas hésité. Tybalt l'attendait depuis bien trop longtemps et en plus, après cette périlleuse mission contre Cobra à bien des égards, elle avait besoin de prendre l'air, de quitter un peu la tension permanente qui régnait autour d'elle depuis plusieurs jours. On l'avait forcé à rester sous surveillance quelques jours, durant lesquels elle en avait profité pour réfléchir. Elle ne savait pas pendant combien de temps cela resterait « calme ». Entre Helmett et elle. Assise à un coin de table, elle avait longuement observé le profil de son coéquipier, l'air de rien. Et elle avait très vite décidé qu'il lui fallait faire quelque chose. C'était une honte, tout de même, que sa cousine flirte avec le mal ! Fricote avec Loki ! Natalia n'avait encore rien osé lui dire. Elle avait voulu l'épargner mais, finalement, plus elle attendrait et plus ça risquait d'être difficile pour lui... Mais la russe ne pouvait décemment pas se ramener devant son chef comme une fleur et lui dire « Coucou, tu sais quoi ? J'ai croisé Loki ce matin, et il m'a dit que ta cousine était sa maîtresse ! ». De une, elle n'était pas certaine d'être crédible (même si c'était presque la vérité). De deux, et bien... Elle n'avait pas envie qu'après être une « agente de Cobra », il la voit comme une « alliée de Loki ». Merci bien, la dernière fois qu'il lui avait fait une crise comme ça, ils en avaient été mal pendant un long moment. Alors la russe fit la seule chose qui lui traversa l'esprit après y avoir longuement pensé ; elle sortie dès qu'on le lui autorisa, sans un regard, sans une parole, pressée.

Elle passa chez elle, troquant sa combinaison du SHIELD contre des habits plus passe partout ; un pantalon noire en élastane et un Tshirt rouge-orangé, par-dessus lequel elle enfila une veste en cuir. Elle glissa son Sigpro dans l'une des poches intérieurs, et glissa quelques lames à la ceinture de son pantalon ; pas folle, tout de même, au point d'aller se jeter dans la gueule du loup sans avoir de quoi se défendre ! Natalia s'occupa rapidement de Tybalt, lui demanda pardon de l'abandonner de sitôt et monta dans sa porsche 991 cabriolet jaune. Calée au fond de son siège, elle pris le temps de réfléchir quelques secondes.

La 'traîtresse' rousse venait toujours au SHIELD quand l'envie lui prenait ; après tout, personne ne s'y intéressait vraiment. En plus, elle était la cousine du terrible Tyran, alors on évitait d'aller fouiller trop loin dans sa vie privée, pour ne pas avoir affaire au cousin. En cherchant bien, autant qu'en écoutant Loki dont elle semblait être la confidente officielle, elle avait réussit à avoir un nom. Une adresse. Le burlesque. La russe éteignit son GPS, et avait laissé son portable chez elle afin qu'on ne puisse suivre sa trace.

Elle ne mit pas longtemps à trouver le cabaret. Elle y entra, commanda un Vodka et s'installa au bar. Trempant les lèvres dans son alcool favoris, elle glissa sa main dans sa poche pour en sortir un insigne des forces de l'ordre, qu'elle présenta au barman avant de le ranger.

- Natalia : Je cherche un homme. Grand, teint pâle, brun, yeux vert. Ne cherchez pas à me mentir. ordonna-t-elle d'une voix sèche. Rien de bien... méchant. Disons que je dois lui parler affaires, et se serait dommage pour ce... Charmant cabaret si je devais faire des remous.



© Lou'



Dernière édition par Dukett le Dim 16 Nov - 1:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Sam 10 Aoû - 23:00

Loki a écrit:


« Mélangeons business et plaisir.»
Le Burlesque. Charmant cabaret sur Broadway qui faisait des records d'influence et qui avait une popularité grandissante depuis qu'il avait changé de propriétaires, il y a un peu plus d'un an que cela. Des dieux au commande, ça vous dynamise tout de suite un business. Officiellement, bien sûr, rien n'appartenaire à Amora Incantare, enchanteresse en exil ni à Loki dieu des méfaits et ennemi public de cette planète toute entière, mais dans les faits, Loki était bel et bien assis dans un fauteuil, dans un coin vip et comme un prince en son royaume, s'il vous plaît.

Loki gardait son apparence réelle entre les murs de son cabaret; qui aurait pu établir un parallèle entre le tueur fou, le psychopathe qui avait voulu conquérir Midgard il y a près d'un an, et l'élégant gentleman qui, dans un costume trois pièces de fort bon goût - bien qu'acheté par une petite humaine naïve -, lisait un vieil ouvrage, le coude posé une petite table, le menton dans sa paume, dans un coin tranquille ? Les employés lui obéissaient, les clients le respectaient ( le craignaient ? ) . On ignorait qui il était, mais on s'en moquait, on ignorait pourquoi il posait certaines règles, mais on obéissait. Pas si mal, entre deux attentats et trois meurtres.

Parmi les petits règles particulières de la maison, après "ne pas voir les meurtres ayant lieu entre ses quatre murs" il y avait "tenir à l'oeil toute personne des forces de l'ordre et surtout les super-héros. Si possible leur faire quitter les lieux." Aussi la venue d'une jeune femme, habillée en civil mais dans un accoutrement qui ne faisait pas raccord avec le reste des femmes présentes, clientes ou serveuses, toutes bien moins vêtues et beaucoup plus détendues, ne passa pas inaperçue. Surtout quand elle eut l'idée d'exhiber son insigne dès qu'elle eut reçu sa vodka. Une serveuse passa près de Loki, et, se penchant par-dessus son épaule lui souffla quelque chose qui lui fit relever les yeux, observer le bar au moment où le le barman répondait tout naturellement à la jeune femme ( Loki se notifia mentalement de le virer dans la journée ) :

"Monsieur Liesmith ? Il est là-bas."

La description manquait de l'adjectif "beau comme un dieu" et Loki ne n'aimait pas le regard qu'elle portait sur le Burlesque ( ce n'était pas Asgard, mais tout de même, l'ego du dieu était chatouilleux ) mais il était difficile pour un employé de ne pas voir de qui elle parlait, et la soumission de l'humain moyen à l'insigne rendait la réponse naturelle. Surtout que le Burlesque n'avait rien à se reprocher.
A présent renfoncé dans son fauteuil, la cheville posée sur son genou, Loki était tourné dans la direction de la jeune femme: il lui adressa un large sourire confiant et leva son verre de whisky en sa direction. Elle était là pour lui, n'est-ce pas ? Eh bien il ne remuerait pas le petit doigt pour Miss Mini Veuve Noire. Surtout qu'il était ravi de la voir. Partenaire du "fiancé" et cousin de Victoire, jeune humaine qu'il avait pris... en affection, Loki adorait la faire tourner en bourrique et lui offrir un aperçu d'une vie sexuelle épanouie ( en tous cas plus que la sienne, à se languir pour son boss ). Et puis, ce jour-là il était de bonne humeur ( n'avait-il pas quitté Victoire au matin ? ). Par contre, si les gentils commençaient à connaître son repaire, le Burlesque allait rapidement perdre de son intérêt... Il faudrait penser à régler ce souci, et au plus vite ( quoique, voire Tony dépenser sa fortune dans ses danseuses et donc alimenter sa cause pourrait être...amusant ).

"J'espère que vous ne comptez pas que j'offre ma tournée. La maison ne paye pas les consommations des forces de l'ordre. "

Lui lança tranquillement Loki alors qu'elle s'approchait de sa table. D'un large signe de main, il lui désigna les chaises et fauteuils qui entouraient la table, l'invitant à prendre place avant de reposer son avant-bras sur le dossier de son propre canapé. Il leva un sourcil et faisant tournoyer les glaçons dans son verre, sembla tenter une supposition au hasard :

"Que me vaut-le plaisir des forces de l'ordre ? Vous voulez voir les comptes, l'état sanitaire de mes cuisines, interroger les filles ? Ou...Monsieur gros muscle n'a pas trouvé sa cousine slash fiancée bien bordée dans son lit au matin, et il envoie sa larbin ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Sam 10 Aoû - 23:00



This date is not gallant, just... Working.
« Lie to me »

Loki & Natalia

Le barman indiqua directement à Natalia où se trouvait « Monsieur Liesmith ». Sa voix ne tremblait pas, il n'était pas hésitant. Sans doute que ce cabaret n'avait rien à se reprocher – ou qu'il ne savait pas qu'il abritait le dieu des mensonges. Mais comment pouvait-on ne pas reconnaître l'ennemi publique N°1 (ou pas loin) quand il était en face de vous ? L'espace d'une seconde, l'idée de le dénoncer la séduisit. Mais elle n'était pas là pour mettre le bordel – ni pour passer pour une folle. Et puis, moins il y avait de témoin quand à son entretien avec Loki, mieux c'était. Alors que deux humains tout à fait normaux qui discutait de couple, de cousinage et d'embrouilles, ça n'avait rien de suspect.

L'agente tourna la tête dans la direction qu'on lui indiquait, pour voir un Loki presque méconnaissable vêtu d'un élégant costume, posé avec nonchalance dans un fauteuil. A le voir comme ça, elle comprenait presque comment la pauvre petite Victoire avait craqué. Ce qui, en sois, était une énorme défaite. Il leva son verre en sa direction, alors qu'elle le rejoignait à grandes enjambées.

- Loki : J'espère que vous ne comptez pas que j'offre ma tournée. La maison ne paye pas les consommations des forces de l'ordre.
- Natalia : Oh, ne vous inquiétez pas. fit-elle avec un sourire en coin en désignant son verre de Vodka. Je ne suis certes pas ici officiellement pour le boulot, mais je ne tiens à finir bourrée pour autant.

Natalia pris place dans un fauteuil face au Dieu des Méfaits, et quand même même il ne lui aurait pas fait signe de s'asseoir, elle ne se serait pas gênée. La jeune femme pris une nouvelle gorgée d'alcool, alors qu'il haussait un sourcil et demandait ;

- Loki : Que me vaut-le plaisir des forces de l'ordre ? Vous voulez voir les comptes, l'état sanitaire de mes cuisines, interroger les filles ? Ou...Monsieur gros muscle n'a pas trouvé sa cousine slash fiancée bien bordée dans son lit au matin, et il envoie sa larbin ?

Natalia retint un léger rire moqueur. Il semblait prendre un malin plaisir à jouer avec elle. Heureusement qu'elle n'était pas envoyé par le SHIELD et qu'elle avait tout son temps. Et puis, il n'avait pas tout à fait tort non plus.

- Natalia : Oui, je voudrais m'assurer que le virus Jotun n'a pas contaminé la nourriture, et qu'une épidémie de Hyacinthum Gigas ne se déclare pas. rétorqua-t-elle avec un sourire de requin, avant d'enchaîner ; Et je suis venue de moi même, justement pour parler de cette pauvre petite rouquine, cousine et fian...

Natalia s'arrêta soudainement, au beau milieu de sa phrase, s'étouffant à moitié avec sa Vodka. QUOI ? FIANCE ? Really ? Elle avait toujours su que les anglais avaient un pet au casque ! Ils vivaient dans le passé – encore plus qu'elle, pour dire – au point d'accepter encore les mariages consanguins ? ENTRE COUSINS GERMAINS ?

Les jointures de ses doigts blanchissaient à vue d’œil autour de son verre, aussi décida-t-elle de le poser sagement sur la table le temps qu'elle puisse se calmer. Elle ne savait pas lequel de ces sentiments – la colère ou la tristesse – était, à ce moment-là, le plus fort. Il aurait pu le lui dire, tout de même ! Avec tout ce qu'elle lui avait dit, raconté, avoué, bien qu'il lui ai forcé la main ! Il n'aurait pas pu lui dire qu'il était déjà promis à sa cousine quand elle lui avait dévoilé ses sentiments ? Non ! Et le soir, il l'avait même gardé tout contre lui et avait dormi ensemble – sans rien faire d'autre malheureusement.

A moins que ça ne vienne pas de lui. Ou d'eux. Et qu'il n'en était pas forcément fier ? Et puis, pourquoi Victoire voudrait se marier à son cousin alors qu'elle avait Loki ? Elle pouvait tout de même lui laisser Helmett ! Rien que cette pensée la fit frémir. Berk. Cela n'avait pas de sens. Ah les anglais ! Ils allaient la rendre folle. Elle releva très rapidement les yeux vers Loki, ces réflexions n'ayant pas pris plus d'une poignée de seconde, et déclara d'un ton sec :

- Natalia : Je ne permettrai pas ça ! Il faut empêcher ce mariage abject !



© Lou'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:24

John L. Liesmith a écrit:



« Cause I'm maybe bad but I'm perfectly good at it. »

Ravi qu'elle ne lui fasse pas le coup d'être en service, les affaires étant les affaires, le dieu de la fourberie aimait pousser à la consommation d'alcool. Evidemment que cette venue n'avait rien d'officiel. Un agent seul, face à Loki ? Arrêtez la plaisanterie, Natalia était une tête brûlée mais l'ego de Loki valait mieux que ça ! Et il avait même une petite idée de la "raison non officielle" qui amenait la jeune femme ici. Et ce n'était pas, quoiqu'elle en dise, pour veiller à la bonne tenue du cabaret. "cette pauvre petite rouquine" il l'attendait celle-là ! La pauvre petite chose, qui avait eu une nuit d'amour passionnée avec un dieu ! Vraiment, elle était à plaindre. Natalia était venue lui faire la leçon, mais le choix des mots du fourbe la fit changer d'avis. Au fur et à mesure qu'elle parlait, Loki l'observait avec délice percuter l'information. Fiancée. Victoire était la cousine d'Helmett, ainsi que sa fiancée, en tous cas ce mot avait jailli parmi les insultes dont Helmet avait généreusement abreuvé Loki au bal de la Saint Valentin. Qu'ils soient cousins n'était pas, aux yeux de Loki le problème : il venait d'une famille royale et ce n'était pas si choquant pour lui...surtout depuis qu'il avait été forcé à coucher avec un étalon. Tout est histoire de perspective, plus rien ne le choquaint. Mais il y avait tout de même un problème. C'était sa fiancée, bas les pattes vilain dieu: Loki était très mauvais pou écouter les ordres ( sur tout d'un mortel malotru ) comme le prouvaient les faits récents.

Comme Loki l'avait suspecté, Natalia n'était pas au courant de ces "fiançailles". On était certes rarement au courant de la vie privée de son supérieur hiérarchique, surtout au SHIELD où les agents vivaient pour leur boulot, mais au vu des relations de la jeune femme avec l'agent... relations pas tout à fait professionnelles... Natalia était amoureuse d'Helmett, en fait, d'après ce que le dieu avait épié. Helmett était fiancé à Victoire qui passait ses nuits avec Loki. Vous sentez le commencement d'un problème ?

Du coup, cela lui fit un choc : La pauvre petite. Elle manqua de recracha sa vodka par le nez et Loki lui tendit machinalement un mouchoir de soie verte avec une mine dégoutée. Qu'elle y tousse et s'essuie, plutôt que de salir son cabaret de manière disgrâcieuse et de gâcher de la bonne vodka. Elle déposa son verre sur la table avant de croiser le regard du dieu, qui lui sourit douceureusement, une étincelle de malice dans ses yeux verts. Elle était triste, furieuse. Cela plaisait au dieu. " Je ne permettrai pas ça ! Il faut empêcher ce mariage abject !" Il eut un petit rire, renversant sa tête sur le dossier de son siège. Il souriait.

" Vraiment ?" demanda-t-il d'un ton distrait. Après tout, où était le problème pour elle? Ramenant ses avant-bras et son verre sur la table, il se pencha légèrement en avant, l'air amusé et requin d'un homme affaire en position de force sur le visage. " Monsieur Reecey a l'air pourtant fort attaché à Victoire. Ils vivent ensembles, et il se montre extrêmement jaloux et possessif. D'un point de vue légal et honnête, la seule chose à faire est de leur choisir un cadeau de mariage. Se réjouir, applaudir, tout ça. Qui sait, peut-être que votre bien-aimé... chef vous choisira comme témoin ?"

Loki fit la moue, et se redressa, se renfonçant à nouveau dans son canapé, et eut un sourire en coin . "Bien sûr, quand on veut, on peut... Mais vous devez avoir mieux à faire, chasser les méchants, etc, non ?" Et puis, pourquoi elle lui disait ça à lui, hein ? Il était un super-vilain fort vilain, elle une agente obéissante qu'il faisait tourner en bourrique à lui raconter ses aventures amoureuses...ils n'avaient aucun intérêt dans l'affaire, et étaient ennemis...n'est-ce pas ?
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:26



This date is not gallant, just... Working.
« Lie to me »

Loki & Natalia

Natalia attrapa le mouchoir de Loki avant de se rendre compte de son geste ; elle prit ensuite le temps de se calmer (ou du moins de calmer son presque étranglement), et lança avec détermination qu'il fallait empêcher ce mariage. Et chacun repartait de son côté, avec « son » Reecey, jusqu'à ce que le destin et les bêtises du super-vilain les réunissent à nouveau. Le Dieu des Mensonges se mit à rire en reversant sa tête en arrière, à la stupéfaction de l'agente. Plaît-il ? Qu'est-ce qu'il y avait de drôle là-dedans ?

- Loki : Vraiment ?

Son ton distrait fit serrer les dents de la russe. D'un autre côté, elle savait à quoi s'attendre, c'est à dire à pas grand chose. Pourtant, elle aurait presque eu envie de croire qu'ils pouvaient trouver un intérêt commun à s'opposer à cette union contre nature. Loki reposa ses bras et la table et se pencha légèrement en avant ;

- Loki : Monsieur Reecey a l'air pourtant fort attaché à Victoire. Ils vivent ensembles, et il se montre extrêmement jaloux et possessif. D'un point de vue légal et honnête, la seule chose à faire est de leur choisir un cadeau de mariage. Se réjouir, applaudir, tout ça. Qui sait, peut-être que votre bien-aimé... Natalia releva prestement les yeux vers lui. Chef vous choisira comme témoin.

Elle ne le quitta pas des yeux alors qu'il faisait la moue avant de se renfoncer dans son fauteuil. A le voir comme ça, il avait l'air presque aussi enchanté qu'elle à la pensée du mariage des Reecey. La russe entrouvrit la bouche, mais il reprit ;

- Loki : Bien sûr, quand on veut, on peut... Mais vous devez avoir mieux à faire, chasser les méchants, etc, non ?

La russe devait éviter de se laisser emporter par ses émotions. Même si ce n'était, dans ce cas-là, pas forcément facile, cela ferait trop plaisir à l'ennemi de la population humaine. Et puis, elle savait aussi qu'en une seconde elle pouvait devenir la fourmis et lui la botte, surtout que ses réflexes étaient moindre compte tenue de sa colère et de la blessure pas encore tout à fait guérie qu'elle arborait à l'épaule et que, malgré son pistolet, elle n'était pas vraiment vêtue (ni prête) pour un combat. Elle reprit son verre pour en prendre quelques gorgées, et inspira.

- Natalia: Je ne vous apprends rien en vous disant qu'ils sont cousins, n'est-ce pas ? Qu'il a une sainte horreur des mutants, et qu'elle est potentiellement dangereuse. Que c'est sa seule famille et que, malgré tout, il tien au moins un peu à elle. Que depuis qu'ils vous a vu ensemble, il surveille de plus prêt cette petite incapable. Et qu'il passe beaucoup plus de temps avec m... En mission, plutôt que d'être chez lui.

Voilà. Elle avait mis les choses au clair, peut-être plus pour se rassurer elle-même que pour informer Loki – qui, entre nous, n'avait absolument pas besoin de connaître tout ça. Ni même le fait qu'elle côtoyait elle-même l'homme plus que sa cousine, mais... Elle avait consciencieusement évité de le dire. Sans qu'elle ne sache comment, Loki semblait en savoir un peu trop sur la relation entre les deux agents ou, du moins, sur ses sentiments. Elle avait l'espoir que le dieu ne sache rien de ses enlacement virils avec Helmett. Un peu d'intimité, s'il vous plaît !

- Natalia: Et puis, soyons clairs ; je ne vois pas Helmett accepter cette union de bon coeur ! Il est déjà incapable d'exprimer ce qu'il ressent pour... Elle fit un petit signe de la main. Changeons de sujet (ou pas totalement). Ce que je veux dire, Monsieur Liesmith, c'est que je crois que ça nous arrangerait tous les deux si l'agent Reecey pouvait ouvrir les yeux sur les... Adultères de votre sous-fifre. Hop ! Elle quitte la maison familiale, se jette dans vos bras, désespérée... Vous récupérez la petite, et moi... ''J'ai le champ libre'', faillit lâcher la brune. Elle se rattrapa de justesse : Je suis tranquille. La seule chose à déplorer sera, peut-être, quelques larmes pour vous et quelques grosses crises de colère pour moi...

Natalia reprit une gorgée d'alcool en levant un sourcil en direction de Loki. Elle osait à peine croire qu'elle était en train de marchander avec lui. La jeune femme se consola un peu en se disant que se serait le meilleur moyen pour Helmett de voir la vérité en face. La présence de Victoire – en soi – ne l'empêcher de vivre [strike]le parfait amour[/i] une relation tumultueuse et explosive avec son chef (dans laquelle elle parvenait, de temps à autre, glisser quelques câlins ou baisers, voir plus quand il était disposé), mais elle comprenait à présent ce qui se dressait entre eux. La rouquine et elle ne s'appréciait pas, mais Helmett s'en fichait comme de sa première paire de chaussette (enfin, en apparence, elle ne pouvait rien affirmer). La russe termina son verre et le posa sur la table, avant de croiser ses doigts sous son menton, espérant malgré tout que le dieu se montrerait coopératif.



© Lou'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:26

John L. Liesmith a écrit:

« Cause I'm maybe bad but I'm perfectly good at it. »
Le SHIELD éduquait bien ses agents – normalement – et Natalia reprit le contrôle de ses nerfs et de sa surprise; le contraire aurait été insultant vis à vis de ses mentors et d'elle-même. Cela était également plus agréable pour le dieu, qui préférait converser avec des gens maîtres d'eux-mêmes et non pas des hystériques de bas étage – lorsqu'il n'essayait pas de leur faire péter les plombs sciemment, bien évidemment. Loki ne pouvait pas s'empêcher de sourire, d'une façon que la jeune femme trouvait sans doute très agaçante, mais il était excessivement réjoui. Pour un farceur manipulateur tel que lui c'était comme jouer une partition remarquable, sur un clavier qui réagissait à la perfection: chacune des expressions de la jeune femme lui donnait envie de glousser de contentement.

Ce qu'il ne faisait bien évidemment pas, bien que son sourire narquois et agaçant ne disparaisse pas un seul instant. Surtout lorsqu'elle releva précipitamment les yeux lorsqu'elle entendit le mot « bien-aimé » : s'il avait besoin d'une quelconque confirmation, il l'avait à présent. Mais il en savait largement assez pour l'asticoter encore de nombreuses rencontres. Et assez pour parier qu'elle était assez déterminée à empêcher ce mariage pour s'allier avec le super-vilain. Combien de temps allait-elle essayer d'avoir l'air d'une bonne petite, et comment allaient-ils procéder, c'étaient là les vraies questions en ce qui concernait Loki. Lorsqu'il se tut, il porta son verre à ses lèvres pour y boire une gorgée, alors qu'elle faisait de même. L'alcool devait lui avoir donné un coup de fouet car elle reprit plus sereinement :

« -Je ne vous apprends rien en vous disant qu'ils sont cousins, n'est-ce pas ? Qu'il a une sainte horreur des mutants, et qu'elle est potentiellement dangereuse. Que c'est sa seule famille et que, malgré tout, il tient au moins un peu à elle. Que depuis qu'ils vous a vu ensemble, il surveille de plus prêt cette petite incapable. Et qu'il passe beaucoup plus de temps avec m... En mission, plutôt que d'être chez lui. » Loki leva les yeux au ciel et agita nonchalamment son verre l'air de dire « et blah et blah et blah ». Non, elle ne lui apprenait rien. Il avait à peu près cerné le personnage de cet imbécile de cousin, et la jeune femme s'était déjà plainte envers lui du comportement de son cousin, qui était devenu – aux yeux de Loki – insupportable depuis qu'ils les avaient vu dansés ensembles. Les confidences qu'il faisait régulièrement à Natalia ne devait pas aider à l'apaiser, mais l'envie de Loki de rendre cet individu fou de rage surpassait son désir de s'en débarrasser. Jusqu'à présent; cette entrevue n'était pas prévue, mais pourquoi pas gérer ce... problème maintenant.

« -Et puis, soyons clairs ; je ne vois pas Helmett accepter cette union de bon coeur ! Il est déjà incapable d'exprimer ce qu'il ressent pour... » Le sourcil de Loki s'éleva démesurément au-dessus de son emplacement habituel, alors qu'il retenait à grande peine l'envie de rire. Il occupa son silence en buvant une nouvelle gorgée de whisky, laissant la jeune femme s'expliquer : «-Ce que je veux dire, Monsieur Liesmith, c'est que je crois que ça nous arrangerait tous les deux si l'agent Reecey pouvait ouvrir les yeux sur les... Adultères de votre sous-fifre. Hop ! Elle quitte la maison familiale, se jette dans vos bras, désespérée... Vous récupérez la petite, et moi...  Je suis tranquille. La seule chose à déplorer sera, peut-être, quelques larmes pour vous et quelques grosses crises de colère pour moi... » Il fallait espérer que cela se passe aussi facilement; est-ce que monsieur malotru laisserait sa cousine lui échapper aussi facilement ? Loki n'en était pas certain : il faisait après tout partie du SHIELD, mais cela valait la peine d'essayer...Au pire le dieu gagnait une nuit de lubricités et la joie de faire enrager le cousin, cela lui allait parfaitement. Il haussa les épaules, et appela du doigt une serveuse pour qu'elle vienne les resservir.

« - Vous semblez prête à tout pour votre … tranquillité. Quoique ce doit être tumultueux, entre vous et cet agent, je peux donc comprendre votre enthousiasme... à voir la situation changer.  »

A nouveau Loki eut un sourire amusé, et eu un geste de main qui signifiait tout et son contraire. Il décroisa puis recroisa les jambes, comme s'ils étaient au cours d'une réunion détendue entre des actionnaires d'une même compagnie. Ce qu'ils étaient, en quelque sorte: ils visaient le même but, la paix de leurs ménages respectifs. Dès que la serveuse se fut éloignée, il riva un regard plus sévère sur Natalia et reprit :

« -Quand ? » Lorsque Loki releva les yeux vers elle, ce n'était pas de la méchanceté, ni de la folie pure qui brillait dans ses yeux, mais une malice qu'on ne voyait plus que rarement dans les yeux du dieu depuis les évènements du Nouveau-Mexique ( et surtout ceux qui s'étaient déroulés en parallèle et sans que les humains le sachent, sur Asgard ); il y avait là un bon tour à jouer. « - Je n'ai pas vraiment besoin d'aide pour qu'elle se jette dans mes bras. Quand est-ce que vous pouvez vous arranger pour que votre collègue rentre chez lui, chez eux, à l'improviste ? » Loki haussa les épaules, négligeant, mais en se mordillant légèrement la lèvre inférieure, amusé. Il pourra s'en trop de peine passer voir Victoire dans la maison qu'elle partageait avec son cousin et la convaincre de lui accorder un peu de son temps et de sa personne jusqu'à celui-ci vienne les interrompre.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:27



This date is not gallant, just... Working.
« Lie to me »

Loki & Natalia

Tout en Loki agaçait Natalia. De son sourire narquois à lui-même en général, et peut importe la forme qu'il pourrait prendre. Et même s'il prenait la forme de son cher et tendre, il agacerait Natalia. Et il mériterait encore plus la mort. Mais ce n'était pas là le sujet, et elle répugnait avoir affaire au Dieu des Mensonges. Elle était si faible face à lui (et elle le savait, même si elle était trop têtue pour le reconnaître), que seul la certitude qu'il pourrait trouver son compte à séparer les Reecey l'avait amener jusqu'à lui. A sa proposition, le dieu haussa les épaules et les fit resservir en alcool.

- Loki : Vous semblez prête à tout pour votre … tranquillité. Quoique ce doit être tumultueux, entre vous et cet agent, je peux donc comprendre votre enthousiasme... à voir la situation changer.
- Natalia : Tumultueux ?... Je ne vois pas de quoi vous parlez. fit-elle avec un léger sourire. Oh, elle ne se faisait pas d'illusion ; Loki ne croirait jamais ses mensonges, mais passons... Ce n'est pas tant pour ma tranquillité que je désire faire changer les choses, mais plutôt pour le SHIELD. Ce qui, cette fois, n'était qu'à moitié la vérité

Le sourire amusé de Loki, son geste de la main. Natalia enviait presque la parfaite maîtrise de lui qu'il affichait. Non qu'elle ne soit pas compétente elle-même, mais elle avait remarqué avec regret que lorsqu'on abordait certains sujet, il lui était difficile de garder le contrôle total de ses émotions, ce qui était fâcheux. Mais elle était humaine, après tout, et ses réactions pouvaient sembler normale et légitimes... Aux yeux des autres Humains. Lorsque la serveuse eut rempli leur verre et s'était éloignée, il posa sur la russe un regard sévère. Reprenons notre sérieux, il est temps d'élaborer un plan !

- Loki : Quand ?

Si le regard de Loki étonna Natalia, elle ne le montra pas. En fait, elle ne savait pas vraiment elle-même pourquoi elle était étonnée. Est-ce qu'elle pensait que ses yeux ne pouvaient montrer que de l'arrogance, du mépris, de la méchanceté et tout ce qui pouvait scier à un psychopathe, à un méchant de sa trempe ? Il fallait avouer qu'elle avait pas mal d'à priori par rapport au super-vilain, à tel point qu'elle avait presque oublié qu'il était un homme comme les autres, à l'exception près qu'il faisait parti du Divin.

- Loki : Je n'ai pas vraiment besoin d'aide pour qu'elle se jette dans mes bras. Quand est-ce que vous pouvez vous arranger pour que votre collègue rentre chez lui, chez eux, à l'improviste ?

Natalia pencha légèrement la tête sur le côté, réfléchissant aux paroles de Loki, analysant son expression. Que voulait-il faire ? Laisser Helmett au prise des deux super-vilains n'était pas une très bonne idée... Non qu'elle doute des capacités de son chef, mais pas sûr qu'il ose frapper immédiatement sa cousine, ni qu'il soit de taille face à un dieu. Loki pensait sincèrement que-... Et puis la russe compris. Ou cru comprendre. Elle se redressa dans son fauteuil en attrapant son verre en prendre une bonne gorgée de Vodka.

- Natalia : Ce n'est pas tuer Helmett dont j'ai envie, même si cela vous ferez certainement plaisir. Je ne veux pas qu'il ai une crise cardiaque, vous comprenez ? Et puis, le laisser avec un couple de super-vilains, seul, chez lui, là où aucun agent du SHIELD ne pourra venir en renfort avant qu'il ne meurt si vous décidiez de vous retourner contre lui... Non. Elle esquissa à nouveau un léger sourire, pour ne pas paraître trop tendue. Peut-être que vous, à ma place, ça ne vous gênerez pas d'envoyer Victoire dans la gueule du loup. Après tout, vous semblez ne pas avoir de coeur. Mais je ne peux pas vous envoyer Helmett en sachant sciemment les risques que cela comporte. Je ne peux pas le trahir... A ce point. ajouta-t-elle avec une légère grimace parce que, en soi, sa présence ici n'était-elle pas déjà une légère trahison ? Oh, elle ne doutait pas une seule seconde qu'elle faisait ça pour le bien de tous (enfin, de tous...), et que cela était nécessaire pour leur faire ouvrir les yeux. Aussi, sa présence ici pouvait être pardonnée, n'est-ce pas ?



© Lou'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:28

John L. Liesmith a écrit:

« Cause I'm maybe bad but I'm perfectly good at it. »

Les agents du SHIELD essayaient toujours de le duper, de le mener en bateau. C'était lassant à la fin, ne comprendraient-ils donc jamais qu'ils en étaient incapables, qu'ils étaient, en tant qu'humains, bien trop stupides pour ça ? Il était le dieu des mensonges, de la tromperie et du chaos, pas un petit joueur naïf. Et pourtant, ils essayent toujours. Quand c'était Natasha, soit, elle était douée, très douée, mais là... « Tumultueux ?... Je ne vois pas de quoi vous parlez » Et après, c'était lui qu'on accusait de ne pas jouer franc-jeu, voyez jusque où va l'hypocrisie des humains. C'était ce genre de choses que Victoire ressentait tout le temps, à voir les gens lui mentir effrontément alors qu'elle savait que c'était du pipeau ? Le sourcil de Loki exprimait son amusement et son incrédulité, mais c'était la seule marque de ce genre qu'il laissait transpirer. Le dieu du Mensonge ne tenait pas à laisser voir ce qu'il pensait réellement... il montrait juste qu'il ne la croyait pas le moins du monde.

Il y avait plus important en jeu que les sentiments de la pauvre petite Natalia et ses difficultés à les assumer. Comme un plan à fomenter pour briser des fiançailles ; le domaine d'expertise du dieu de la malice qui observait l'humaine, les yeux pétillants. Son plan lui semblait adéquat. Durant son passé trouble d'empêcheur de tourner en rond et trublion d'Asgard, le jeune dieu avait déjà expérimenter des plans semblables, qui avaient tous parfaitement fonctionné. Le chaos engendré avait été... délicieux. Loki eut un mouvement d'impatience alors que Natalia ne semblait pas saisir où il voulait en venir. Voulait-elle un dessin, aussi ? N'y avait-il donc personne dotée d'un QI satisfaisant sur cette planète entière ? Il n'était entouré que d'incapables. Les Chitauris, cette humaine... C'était désespérant.

« Ce n'est pas tuer Helmett dont j'ai envie, même si cela vous ferez certainement plaisir. Je ne veux pas qu'il ai une crise cardiaque, vous comprenez ? Et puis, le laisser avec un couple de super-vilains, seul, chez lui, là où aucun agent du SHIELD ne pourra venir en renfort avant qu'il ne meurt si vous décidiez de vous retourner contre lui... Non. »
Les humains étaient si prudents, leur vie était fragile, ils voulaient la protéger à tout prix, sans comprendre que tous leurs efforts étaient vains. L'agente avait beau sourire, son malaise crevait les yeux. Elle voulait protéger son cher et tendre, et avait véritablement peur que leur rencontre dégénère. C'était pathétique. Elle ne pouvait rien faire pour Helmett, et aurait mieux fait d'essayer de sauver sa peau en premier lieu. Surtout qu'à l'origine, le dieu n'avait eu aucune mauvaise intention cachée derrière sa proposition. Mais maintenant, elle lui faisait une proposition alléchante. « Peut-être que vous, à ma place, ça ne vous gênerez pas d'envoyer Victoire dans la gueule du loup. Après tout, vous semblez ne pas avoir de coeur. Mais je ne peux pas vous envoyer Helmett en sachant sciemment les risques que cela comporte. Je ne peux pas le trahir... A ce point. »

« Victoire saurait parfaitement se débrouiller, mais si vous prenez votre supérieur pour un enfant, venez jouer la nourrice, si ça vous amuse. »
lança brusquement Loki, agacé à son tour.

Victoire n'était ni stupide, ni sans défense. Elle n'était pas une déesse, mais elle n'était pas non plus incapable, bien que le dieu la traitât souvent comme un poids mort. Elle l'avait prouvé, elle savait prendre soin d'elle-même ( malgré un instinct de survie très peu développé ; elle était tombée amoureuse du Dieu du Chaos, vous parlez d'une idiote ). Est-ce qu'il l'enverrait au cœur du danger, sans pitié ? Oui, très certainement. L'amour de sa vie était son épouse, Sigyn, et pour lui ( ou à cause de lui ) elle avait bravé des dangers bien plus conséquent qu'un pauvre petit agent sans pouvoirs. Mais il avait toujours tout fait pour la protéger et la sauver en cas de problèmes, évidemment. Quand on est marié depuis des siècles avec la déesse de la Fidélité, on a forcément des exigences un peu élevées pour les petites-amies suivantes. Loki chassa tant bien que mal ces souvenirs et reprit, d'un ton plus calme, presque compatissant :

« -Vous apprendrez que c'est la trahison qui compte, pas le motif, pas le degré de trahison. Vous êtes déjà condamnée, autant vous mouillez jusqu'au cou pour vous assurer de la réussite du projet. Que je ne vous supporte pas actuellement en vain. »

L'amertume perçait dans la voix du dieu, mal contrôlée tant ce constat le mettait en rage. Tout ce qu'il avait, il l'avait fait, d'une façon ou une autre pour Asgard, ou pour rendre fier son père. Mais ce n'était pas cela qui comptait ; l'enfer était pavé de bonnes intentions et il était bien trop tard pour en ressortir maintenant. Il ferma un instant les yeux pour reprendre à nouveau le contrôle de ses nerfs. Il reposa ses prunelles émeraudes sur la jeune femme qui lui faisait face et reprit d'un ton lent, bas et doucereux, sans la lâcher du regard un seul instant :

« - Il faut que vous preniez conscience de quelque chose, vous n'êtes pas en sécurité. Aucun membre de votre race misérable ne l'est. S'il me prends l'envie d'apparaître dans votre chambre à coucher, dans votre bain et de vous trancher la gorge, j'en suis capable à tout instant. Ni votre technologie, ni vos armes ne vous sauveront. »

Il s'était déjà téléporté au pied du lit de Stark durant son sommeil, à côté de la douche de Pepper durant celle-ci... L'étape suivante, l'assassinat, ne présentait aucune difficulté. Loki eut un sourire retors et cruel ;

« -Ne jouez pas avec moi, je ne fais pas ce que vous … voulez. Que vous soyez d'accord ou non, je mettrai ce plan à exécution, et je séparerai les Reeceys. Soyez avec moi, et vous pourrez limiter la casse, puis récupérer votre amoureux en un morceau. A moins que vous n'ayez quelque brillant plan digne des machinations de Fury ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dukett
Admin
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:28



This date is not gallant, just... Working.
« Lie to me »

Loki & Natalia

- Loki : Victoire saurait parfaitement se débrouiller, mais si vous prenez votre supérieur pour un enfant, venez jouer la nourrice, si ça vous amuse.

Oh, voilà que Loki défendait la mutante. C’en était presque mignon – mais Natalia se retint de tout commentaire. L’envie de le provoquer la tarauder, mais ce n’était pas le moment de jouer à ça. Pas du tout.

- Loki : Vous apprendrez que c'est la trahison qui compte, pas le motif, pas le degré de trahison. Vous êtes déjà condamnée, autant vous mouillez jusqu'au cou pour vous assurer de la réussite du projet. Que je ne vous supporte pas actuellement en vain.
- Natalia : Peut-être que pour vous, il n’y a pas de « degré de trahison ». Mais vous êtes un dieu, vous êtes immortel et avez l’éternité pour pardonner. Et puis, la trahison, vous vivez de cela. Et venir parler avec vous est un moindre mal, comparé au fait de vous envoyer seul au milieu des Reecey. N’est-ce pas pareil avec votre frère ? N’a-t-il pas un degré de colère plus ou moins fort en fonction de votre trahison et de la déception qu’il ressent ?

Bon, on ne pouvez pas toujours résister à une petite pique – surtout quand on blesse la russe dans son honneur. Et pour sa conscience, elle tenait à ces « degré de trahison », comme disait le dieu.

- Loki : Il faut que vous preniez conscience de quelque chose, vous n'êtes pas en sécurité. Aucun membre de votre race misérable ne l'est. S'il me prends l'envie d'apparaître dans votre chambre à coucher, dans votre bain et de vous trancher la gorge, j'en suis capable à tout instant. Ni votre technologie, ni vos armes ne vous sauveront.
- Natalia : Vous n’êtes pas notre seule menace, Loki. fit-elle avec amertume. Que ce soit le KGB, Cobra ou Loki… Et les autres super-vilains (quoi qu’elle n’ai pas de lien direct avec eux), elle trouvait que survivre à Loki n’était pas sa seule préoccupation. - Natalia : Nous sommes agents, nous connaissons les danger du métier.

- Loki : Ne jouez pas avec moi, je ne fais pas ce que vous … voulez. Que vous soyez d'accord ou non, je mettrai ce plan à exécution, et je séparerai les Reeceys. Soyez avec moi, et vous pourrez limiter la casse, puis récupérer votre amoureux en un morceau. A moins que vous n'ayez quelque brillant plan digne des machinations de Fury ?

Elle retint un soupir agacé. Mais il lui fallait bien trouver autre chose, sans quoi cette petite visite aurait été vaine, ce qui était fort agaçant. Elle garda le silence durant quelques secondes, choisissant ses mots.

- Natalia : Je suis désolée, mais je ne veux pas être mêlée à… Ça. Je vais déjà avoir de sacré problème de conscience après être venue vous parler par moi-même. fit-elle d’un ton à la fois sévère et léger. Elle gardait son sang-froid, car il ne servait à rien de s’énerver contre le dieu. Cela ne lui apporterait rien de bon. La russe fit tourner son glaçon dans son verre avant de reprendre une légère gorgée de Vodka. En plus de trouver le plan de Loki trop vil, elle ne le trouvait pas assez subtil. La confrontation entre Helmett et le dieu des méfaits n’était pas la solution… Libre à vous de vous amuser comme ça vous chante, mais cela ne règlera de toutes façon pas le problème. Si l’agent Reecey vous voit sortir de la chambre de sa cousine en tenue d’Adam, il doutera certes d’elle mais il doublera surtout sa surveillance. Il y aura toujours l’espoir que ce soit une erreur, qu’elle ait été votre victime. Et même si vous et moi savons que ce n’est pas le cas, Helmett ne voudra pas l’admettre. Il ne la chassera pas ; au mieux, il l’enfermera – même si cela ne vous arrêterait pas. Au pire, il serait tout à fait capable de lui faire un lavage de cerveau… Natalia fit la moue à ces dernières paroles. Il arrivait à son chef d’être réellement excessif, même si elle tentait généralement de le contenir. Mais il était parfois tellement borné que cela semblait impossible. Il faut que ce soit elle qui parte. déclara soudainement l’agente. Il faut qu’elle soit mise au pied du mur, qu’elle se sente en danger chez son cousin, et qu’elle s’enfuie. Il faut un plan qui n’inclurait pas, à priori, Helmett. Il sera forcé de reconnaître la culpabilité de Victoire de cette façon, puisqu’elle lui avouera elle-même indirectement en le quittant pour se cacher. Natalia pinça les lèvres, avant de les humecter, l’air pensive. Je pourrais le faire… Mais pas seule. C’est difficile à dire – et ne vous en flatter pas – mais j’ai besoin de vous. J’ai besoin de votre concours...



© Lou'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dukettprive.lebonforum.com
Billy F. de Kerangal

avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 13/06/2012

MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   Dim 16 Nov - 1:29

John L. Liesmith a écrit:

« Cause I'm maybe bad but I'm perfectly good at it. »« -Peut-être que pour vous, il n’y a pas de « degré de trahison ». Mais vous êtes un dieu, vous êtes immortel et avez l’éternité pour pardonner. Et puis, la trahison, vous vivez de cela. Et venir parler avec vous est un moindre mal, comparé au fait de vous envoyer seul au milieu des Reecey. N’est-ce pas pareil avec votre frère ? N’a-t-il pas un degré de colère plus ou moins fort en fonction de votre trahison et de la déception qu’il ressent ? » La gamine était à côté de la plaque.  Il n'avait pas une éternité pour pardonner. Il ne pardonnait pas, en tous cas pas lui personnellement. C'était bien cela qui l'avait amené là où il était : il ne pardonnait ni à son père adoptif, ni à son frère. Avoir l'éternité devant soi signifiait surtout une éternité d'outrages et beaucoup de temps pour les ressasser et les amplifier jusqu'à la haine.  
Quant à son frère... Si, sans doute ressentait-il des degrés de trahison, s'il avait assez de place dans le cerveau pour ça. Mais Loki l'espérait bien ; le mal qu'il se donnait pour aller jusqu'au point de non-retour ! Pour que la déception soit complète et que son frère arrête de s'accrocher à lui, de leur faire mal à tous les deux.  Que personne ne l'aimait encore à Asgard, le dieu le savait bien. Il aurait juste voulu voir la haine sur le visage de son frère, qu'il laisse lui aussi éclater sa rage..et qu'ils puissent enfin se battre pour de bon, non pas jusqu'à la mort mais jusqu'au Ragnarok.

« -Vous n’êtes pas notre seule menace, Loki. » Loki sorti de ses pensées meurtrières sans les quitter tout à fait. Contrairement à la croyance populaire, les super-vilains ont un honneur, qui vaut ce qu'il vaut.  Les mâchoires du dieu se crispèrent légèrement, de même que son emprise sur son verre. S'ils avaient été dans un lieu public comme un autre et non l Burlesque, il y aurait eu un massacre. Pas seulement de l'agente, bien qu'elle commençât à lui taper sérieusement sur les nerfs, mais de l'intégralité du quartier , murs et mobiliers compris. Loki était le roi du self-control et il se retint de lui prouver qu'il était la seule menace valable. Il n'était pas la seule menace, mais il était la plus grande. Celle qui devait les accaparer tous entiers, leur ôter le sommeil et la paix intérieure. Loki n'appréciait guère de se voir reléguer aux côtés d'autres super-vilains, de devoir partager le haut de l'affiche en quelque sorte.

Un silence plana, l'une occupée par ses réflexions personnelles, l'autre par son démon intérieur qui lui ordonnait de reprendre du service. Il s'installait dans un train train confortable sur Midgard, et ce n'était pas bon. Il devrait massacrer quelques personnes d'ici la fin de la semaine.  Si possible filmé par des caméras. Natalia interrompit sa méditation meurtrières avec ses stupidités : « -Je suis désolée, mais je ne veux pas être mêlée à… Ça. Je vais déjà avoir de sacré problème de conscience après être venue vous parler par moi-même. » Oh comme il se moquait de sa conscience ! Ou alors, si, il s'en préoccupait, mais dans le sens inverse : si elle ne parvenait plus à trouver le sommeil durant quelques jours, il s'estimerait satisfait. Et remboursé de son temps perdu à l'écouter débiter ses âneries.

Loki se levait, agacé, lorsqu'elle reprit :  « -Libre à vous de vous amuser comme ça vous chante, mais cela ne règlera de toutes façon pas le problème.  Il y aura toujours l’espoir que ce soit une erreur, qu’elle ait été votre victime. Et même si vous et moi savons que ce n’est pas le cas, Helmett ne voudra pas l’admettre. Il ne la chassera pas ; au mieux, il l’enfermera – même si cela ne vous arrêterait pas. Au pire, il serait tout à fait capable de lui faire un lavage de cerveau… » Merci maman de lui donner la permission de faire ce qu'il voulait. Même Frigga ne lui parlait pas sur ce ton insupportable. Loki leva les yeux au ciel alors qu'elle parlait. Ces humains allaient le pousser à l'alcoolisme, ce n'était pas possible. Ce n'était que l'envie sadique de la pousser à passer du côté obscur de la force qui le faisait écouter la jeune femme ; de son côté, il pouvait prendre des mesures bien plus définitives qu'une simple lavage de cerveau. Quoique, ce serait intéressant de retourner l'agente ou son bien-aimé l'un contre l'autre, de les persuader de s'entretuer ou de se torturer mutuellement... Le calme revint en partie à Loki alors qu'il se délectait mentalement de cette possibilité et de ses conséquences. Il en eut presque un frisson ; oui, ça serait très agréable. Cela pourrait fâcher Victoire, mais ce que Truth ne devinait pas ne pouvait pas lui faire mal n'est-ce pas ?

«-Il faut que ce soit elle qui parte. » ...Certes. Loki se rassit lentement, se renfonça contre le dossier confortable de son siège. Il pouvait demander à Victoire de partir de chez Helmett, s'il lui proposait de rester auprès de lui, elle accepterait...mais il l'aurait sur le dos, et il s'était marié une fois, cela lui suffisait, merci. « - Il faut qu’elle soit mise au pied du mur, qu’elle se sente en danger chez son cousin, et qu’elle s’enfuie. Il faut un plan qui n’inclurait pas, à priori, Helmett. Il sera forcé de reconnaître la culpabilité de Victoire de cette façon, puisqu’elle lui avouera elle-même indirectement en le quittant pour se cacher. » Comment ça un plan qui n'inclut pas Helmett ?...mais il voulait sa vengeance contre cet abruti ! Cependant, précédemment, Natalia avait mentionné, au milieu de son pataquès qui irritait les oreilles du dieu, une chose importante : Helmett croirait que tout était de la faute du dieu, alors qu'il n'y était objectivement pour rien ! Tout au contraire, il avait plutôt l'impression que Victoire avait eu exactement ce qu'elle voulait, et qu'elle était autant proie que chasseuse ! Que le cousin malpoli réalise que sa cousine le trahissait en connaissance de cause pour un super-vilain... Voilà qui pourrait constituer un début de vengeance convenable. Sadique et fourbe, tout du moins. « Je pourrais le faire… Mais pas seule. C’est difficile à dire – et ne vous en flattez pas – mais j’ai besoin de vous. J’ai besoin de votre concours... » Loki leva théâtralement un sourcil étonné – il s'attendait à cela. Plus exactement, il avait attendu cette demande, cette supplique depuis le début. Maintenant que le rapport de force était clair, ils pouvaient discuter.

« Pouvez-vous répéter, j'aimerais vous enregistrer ? »


Il sourit doucereusement, avec l'air narquois qui le caractérisait. Oui, il se foutait de sa tête, mais au moins l'annonce avait eu le mérite de lui rendre une partie de sa bonne humeur. Quoique, tout était déjà enregistré, John Liesmith étant très pointilleux sur les systèmes de sécurité à l'intérieur de son établissement. Il balaya la question d'un geste de main. Il aurait pu lui demander ce que son concours lui rapporterait, mais il avait assez de cette discussion qui n'avançait pas. Qu'on trouve le moyen d'exécuter le coupable et qu'on le tue à  la fin !

« - Allons au but, je vous prie. J'aimerais beaucoup vous entendre requérir mon aide durant des heures, mais les gémissements de Victoire me suffisent. Disons que je suis grand seigneur, et que je vous apporter mon … concours. Que voulez-vous de moi ? »

Le dieu lissa sa cravate du plat de la main, pensivement. Contrairement à ce que semblait penser l'agente, il était bon pour élaborer des plans. Il était le dieu de la fourberie et de la manipulation, après tout.  Ses plans avaient l'habitude de foirer, mais c'était parce que Thor ne les suivaient jamais, comme par principe. Progressivement, le plan qu'envisageait Natalia se formait dans l'esprit de Loki, qui fit une grimace à la fois pensive et sceptique :

« - Vous voulez que Victoire se condamne aux yeux du SHIELD. Qu'elle soit une vilaine fille et que son cousin l'apprenne, n'est-ce pas ? Vous vous doutez de à quel point cela ne me convient pas, et la met en danger ? En plus d'être improbable, les agents du SHIELD ayant pris l'habitude d'être stupides et aveugles. Je me répète et je déteste ça : qu'attendez-vous exactement de moi ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant   

Revenir en haut Aller en bas
 
06 - Un rendez-vous qui n'a rien de galant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES COLLECTIONS OUBLIEES: 2- AU RENDEZ VOUS DE L'AVENTURE / VAILLANT
» [Collection] Au rendez-vous de l'aventure Lib. Vaillant
» INFO] Affichage des rendez-vous
» MANU - Rendez-vous / 29.09.08
» Clarke Arthur C. - Rendez-vous avec Rama - Le cycle de Rama T1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Test & Stockage :: Archives :: Natalia L. Alinovitch-
Sauter vers: